"Vincennes, ma rue" : L’espace public entretenu avec... application

Les Vincennois peuvent désormais contribuer civiquement et facilement à l’entretien et l’amélioration de leur cadre de vie : l’application de signalement sur voirie "Vincennes, Ma Rue" est mise en service ce mois de juin.

"Avec vous, c’est possible !" Cette petite phrase qui signe les véhicules de nettoyage vincennois n’est pas anodine : la propreté et l’entretien de l’espace public ne sont pas que l’affaire des agents municipaux. Elle engage au quotidien la responsabilité de chacun.

Depuis ce mois de juin, les Vincennois peuvent prendre une part encore plus active dans l’optimisation de la qualité de leur cadre de vie, avec la mise en service de l’application : Vincennes, ma rue.

Disponible sur AppStore et Android, cette application mobile a été pensée pour être simple et intuitive. En complément du travail des agents de terrain, cet outil facilitera le traitement rapide des petits dysfonctionnements du quotidien grâce à une gestion optimisée des interventions.

Une démarche participative

La mise en place de ce nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre d’une démarche participative d’amélioration continue de l’espace public.

Les habitants peuvent ainsi contribuer civiquement à la qualité de leur cadre de vie en signalant aux services municipaux toute anomalie constatée sur la voie publique, que ce soit en matière de voirie ou de propreté.

Les Vincennois qui constatent un dysfonctionnement dans une rue ou un espace vert du territoire vincennois (trou sur la chaussée, mobilier urbain dégradé, graffitis, panne d’éclairage, dépôts sauvages...), peuvent géolocaliser l’anomalie, la décrire – en étant guidé par les catégories proposées – et y joindre une photo. 

Agir avec une précision accrue … dans les meilleurs délais

Grâce à la participation civique des habitants, les services municipaux et leurs prestataires seront informés en temps réel des anomalies qui auraient pu échapper à leur vigilance quotidienne.

La mise en place d’une application de ce type était envisagée depuis un certain temps. Les services techniques reçoivent régulièrement des mails ou des courriers de la part d’habitants souhaitant signaler des anomalies sur la voirie. Ces derniers ne savent pas toujours à quel interlocuteur s’adresser pour aller au plus vite. Avec cette application, ils pourront directement envoyer un descriptif de l’anomalie accompagné d’une photo et de sa géolocalisation ce qui permettra aux services municipaux d’agir avec une précision accrue.

Cette application concerne uniquement le territoire vincennois, sur lequel la Ville s’engage à prendre, dans les meilleurs délais, les mesures appropriées ou à transmettre rapidement à ses partenaires (concessionnaires pour l’eau, le gaz, l’électricité, Département pour les voies départementales, Territoire pour l’assainissement) les dysfonctionnements signalés qui seraient de leur ressort.

Le délai d’intervention pour les corriger dépend de plusieurs facteurs : le niveau de danger potentiel et, en dehors des situations d’urgence avérée, les impératifs de planification des interventions, qui varient selon les cas.

Voies communales ou départementales ?

Vincennes compte 35 km de voirie, mais tous ne sont pas du ressort de la commune. Plusieurs voies sont départementales :

  • Avenue de Paris
  • Avenue du Général-de Gaulle / Avenue Carnot,
  • Rue de Lagny,
  • Rue de Fontenay,
  • Rue Defrance,
  • Boulevard de la Libération (au sud de la rue de Fontenay),
  • Rue Félix-Faure,
  • Avenue de la République,
  • Rue de l’Union,
  • Rue de la Solidarité - partagée par 2 départements (Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis) -,
  • Avenue des Minimes.
Dans ces rues, le Département est en charge des projets d’aménagement, de la chaussée, des arbres. Les trottoirs, les jardinières et l’éclairage public sont du ressort de la commune. Les équipes techniques de la Ville en charge de la maintenance et de l’entretien de la voirie interviennent quotidiennement sur le mobilier  urbain, la signalisation, les barrières, les branches tombées... Elles modifient leur planning d’intervention en fonction des urgences.

Concrètement que se passe-t-il en cas de...

  • Nids de poule : sur les voies communales, l’intervention est réalisée directement par les services de la Ville. L’information est transmise au Département pour les voies départementales.
  • Affaissements de chaussée : une intervention immédiate de mise en sécurité est réalisée préalablement à l’intervention d’un prestataire spécialisé, qui doit être programmée par la Ville ou le Département suivant le statut de la voie.
  • Arbres malades : Les arbres malades susceptibles de représenter un danger sont abattus uniquement lorsque c’est absolument nécessaire. Ils sont en principe remplacés, mais cette opération n’est pas toujours possible, suivant les contraintes liées à la présence de réseaux souterrains. En outre, l’essouchage implique l’attente d’un printemps pour vérifier la mort de l’arbre. La replantation ne peut donc avoir lieu qu’à l’hiver suivant. Cette opération est de la responsabilité de la Ville ou du Département en fonction du statut de la voie.
  • Trottoirs : En cas d’asphalte manquant, lorsque des concessionnaires (eau, électricité, gaz) interviennent sur leurs réseaux situés sous les trottoirs, la remise en état est de leur responsabilité et effectuée à leurs frais. Il leur revient de la programmer dans un délai de 1 mois. À noter, un dénivelé de 2 cm correspond aux normes admises, et ne justifie pas une intervention d’urgence.
  • Éclairage public / feux tricolores : L’intervention en cas de panne est réalisée par un prestataire, et programmée en fonction du nombre de points lumineux concernés et du danger représenté par la panne. Le temps nécessaire à la réparation peut être très variable en fonction de la cause de la panne. Si l’éclairage public est allumé en pleine journée, c’est presque toujours parce que des test sont effectués dans le cadre d’une réparation
  • Assainissement : L’assainissement est du ressort du Territoire Paris Est Marne & Bois, qui a ses propres délais d’intervention et ses propres prestataires.
  • Eau, Électricité, Gaz :
    • Il est fréquent que des concessionnaires interviennent sur leurs réseaux situés sous les trottoirs. Dans ce cas, la remise en état est de leur responsabilité et effectuée à leurs frais. Il leur revient de la programmer dans un délai raisonnable.
    • Les arrêts et coupures d’eau, de gaz et d’électricité sont consultables sur les sites des concessionnaires (SEDIF, Véolia, GRdF, Enedis).
  • Objets abandonnés : seuls les objets ayant fait l’objet d’un rendez-vous de collecte des encombrants sont tolérés sur les trottoirs. Les objets encombrants sont collectés à la demande (demande en ligne ou par téléphone au 0800 77 00 66). Sont définis comme encombrants les objets qui, par leurs dimensions, leur poids ou leur nature, ne peuvent pas être collectés avec les ordures ménagères. Les autres objets sont considérés comme des dépôts sauvages, dont l’abandon est sanctionné quand les contrevenants sont identifiables.
  • Animaux morts : La Ville fait appel à une entreprise spécialisée. L’intervention nécessite donc une programmation, qui est généralement rapide.
  • Tags : Les tags font l’objet d’un enlèvement par une société spécialisée. Ils sont enlevés sur les bâtiments publics et sur ceux dont les propriétaires ont donné autorisation à la Ville d’intervenir. Un formulaire d’autorisation est disponible en ligne.
Le saviez-vous ? La Ville a obtenu en 2018 la 3e étoile du label éco-propre.
Attribué par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine, ce label récompense les collectivités s’engageant à améliorer durablement la propreté de leurs espaces publics par des actions qui s’inscrivent dans une logique de développement durable.

Quelques chiffres

Afin d’assurer la propreté urbaine Vincennes a recours à

  • 39 agents
  • 2 balayeuses,
  • 1 aspiro-balayeuse,
  • 1 laveuse,
  • 5 aspirateurs de rue,
  • 1 benne à ordures pour les dépôts sauvages
  •  2 camions bennes pour les corbeilles de rues...
  • ... auxquels s’ajoutent 7 bennes utilisées par la société prestataire en charge des collectes sélectives – gérées à présent par le territoire Paris Est Marne et Bois 
  • ainsi que 366 corbeilles de rues 
  • 60 bornes de propreté canine.
  • Chaque année 1110 tonnes d’encombrants... et hélas près de 500 tonnes de dépôts sauvages sont collectées.
  • À noter également que près de 7 000 m² de surface de tags sont nettoyés tous les ans.
  • Rappelons enfin que le dépôt sauvage d’un sac poubelle engendre une amende de 100 € et que le dépôt des encombrants en dehors des jours de collecte expose à
  • une amende de 280 €.
Opération Coup de balai propreté
Permettant de concentrer les moyens municipaux sur une rue ou un quartier et d’effectuer un nettoyage approfondi des trottoirs et de la chaussée, les opérations Coup de Balai Propreté, qui ont lieu une à deux fois par mois, ont également vocation à effectuer un diagnostic poussé de la voirie et à faire enlever les véhicules épaves ou ventouses.