Handicap

Handicap

Depuis de nombreuses années, la ville de Vincennes s'est engagée à promouvoir des actions favorisant le quotidien des personnes en situation de handicap. Pour ce faire, dès 2003, elle a mis en place un Comité consultatif afin d’examiner leurs conditions de vie et réfléchir à un projet global.

Un travail de fond et sur le long terme réalisé bien sûr en concertation avec les associations et qui a permis l’élaboration en 2006 d’un premier Plan Handicap. Ce Plan constituait un programme d'actions sur 5 ans, en faveur de toutes personnes en situation de handicap portant sur l'accessibilité des bâtiments, les déplacements, les loisirs, la vie associative.

Cette démarche s'est poursuivie avec l’adoption d'un deuxième Plan Handicap pour les années 2012-2016 . Ce document cadre, au-delà des obligations légales, formalisait un engagement collectif pour donner à la personne en situation de handicap toute sa place au sein de la Cité. Sur les 45 actions inscrites, 42 ont été réalisées.

Le bilan du 2ème Plan Handicap par l’exemple

  • Accessibilité des équipements : la maternelle de l'Ouest, le centre sportif Berlioz, Le Carré, l'Espace Pierre Souweine, la crèche liberté/ RAM/boîte à jouets, la bibliothèque Christine-de-Pisan sont mis aux normes
  • Déplacement : 94 % de la voirie est accessible, 79 places de stationnements réservées, tous les carrefours à feux sont équipés de dispositifs sonores
  • Accueil en crèches et à l’école : 56 enfants en situation de handicap fréquentent les établissements publics de la Ville (2016-2017) ainsi que 20 enfants dans les crèches municipales
  • Loisirs : 4900 livres en gros caractères, 2000 livres audio ainsi qu’une bibliothèque numérique pour personnes déficientes visuelles sont disponibles à la médiathèque/bibliothèques de la Ville

Plan Handicap 2017-2021

Cette démarche se poursuit avec le nouveau Plan Handicap (2017-2021), avec lequel il s'agit de s'engager vers l'inclusion de tous. Ce Plan prévoit 56 actions déclinées autour de 4 axes : la citoyenneté, l'accessibilité, la solidarité et la vie quotidienne.

Ce 3ème Plan Handicap, pour les années 2017 à 2021, se veut tout aussi volontaire que les précédents. Des aménagements techniques, de nouvelles associations, des moyens d’informations renforcés : tous les aspects de la vie quotidienne sont étudiés. Il s’inscrit également dans une démarche de développement durable où le bien-être de chaque habitant compte.

Mieux accueillir, améliorer l’accessibilité, sensibiliser et faciliter les déplacements… voici les objectifs proposés dans le cadre du programme du troisième Plan handicap de la ville qui couvre la période 2017-2021 et voté en conseil municipal le 28 juin 2017.

Parmi les 56 actions du nouveau Plan Handicap

  • Axe 1 : Agir pour une citoyenneté commune à tous
    • Renforcer la présence et la visibilité des associations du Comité consultatif "tout handicap" par la mise à disposition de salles pour des permanences à l’Espace Pierre-Souweine
    • Répertorier sur le plan de la ville les bâtiments et commerces accessibles
  • Axe 2 : Rendre la Ville plus accessible
    Permettre, au moyen d’une "pastille accessibilité", de mieux visualiser et mettre en valeur les commerces et établissements qui sont accessibles
  • Axe 3 : Œuvrer pour une ville ouverte et tolérante
    Développer les actions de sensibilisation au handicap pour les enfants fréquentant les centres de loisirs
  • Axe 4 : Améliorer l’accompagnement de la vie quotidienne
    Participer à la bonne information des dispositifs d’aide aux aidants

Une attention au plus près des Vincennois

L’action n°1 de ce nouveau Plan Handicap est de "faciliter l’accès à l’information, au droit et développer les services et les permanences d’associations à l’espace Pierre-Souweine".

Ainsi, en plus de la CPAM et de la CRAMIF et des permanences de l’Association des Paralysés de France, s’ajoutent dès cette année, celles de l’association France Alzheimer (2ème et 4ème mercredi du mois de 15h à 17h à l’Espace Pierre-Souweine) et de l’association pour l’autisme Asperger (1er mercredi du mois, de 19h à 21h à la Maison des Associations).

Par ailleurs, le CCAS a signé une convention avec la Maison Départementale des personnes handicapées du Val-de-Marne , des agents des affaires sociales sont spécialement formés pour accompagner les Vincennois dans la formulation de la constitution de leurs dossiers

Espace Pierre-Souweine, 70 rue de Fontenay - voir sur le plan
Tél. : 01 43 98 66 95

Des services de proximité

Depuis 2005, des Maisons départementales pour les personnes handicapées (MDPH) ont été mises en place afin d’offrir un lieu unique d’information et d’accompagnement pour toutes les questions liées au handicap.

Afin d’offrir un service de proximité en la matière, la Ville a mis également à la disposition des usagers un point d’information local, au sein même de la l'Espace Pierre-Souweine , qui regroupe déjà de nombreux services d’aide à la personne.

Sur place, les demandeurs sont ainsi aidés pour la constitution de leurs dossiers et accompagnés dans toutes leurs démarches auprès de la MDPH du Val-de-Marne dont les locaux sont situés à Créteil.

Les dates clés

  • 2003 Création du comité consultatif "Tout handicap"
  • 2006 Premier Plan handicap, et constitution d’une Commission pour l’accessibilité
  • 2010 Plan de mise en Accessibilité de la Voirie (PAVE)
  • 2012 Deuxième Plan handicap
  • 2017 Troisième Plan handicap

Des outils adaptés

Bénéficier des mêmes droits que l’ensemble des citoyens, c’est aussi se sentir intégré à la vie municipale, et pour cela il est essentiel pouvoir s’informer – quel que soit son handicap.

Dans ce domaine, la Ville poursuit son action depuis plusieurs années, avec notamment :

  • un site web soucieux des questions d’accessibilité
  • Vincennes info , votre mensuel est disponible sur simple demande en version audio . La version audio est également disponible auprès du réseau des médiathèques vincennoises
  • un traducteur en langue des signes intervient systématiquement lors des grandes manifestations organisées par la Ville, les vœux du maire à la population par exemple

Une ville sans embûches

Faciliter les déplacements dans la ville

D'importants travaux sont nécessaires en ville pour faciliter les déplacements et tous les actes de la vie quotidienne.

Des équipements variés dont les Vincennois ont désormais l’habitude répondent à cette préoccupation : bandes d’éveil au sol, abaissés de trottoirs, rampes et ascenseurs, feux sonores…

Les commerces et les logements aussi

Chaque nouveau projet de la Ville devra bien entendu respecter la réglementation en matière d’accessibilité mais surtout prendra en compte tous les types de handicap.

Une accessibilité qui ne concerne pas seulement les bâtiments publics : comme partout en France, à terme les commerçants vincennois devront également se mettre aux normes.

À cet effet, ils sont encouragés à aménager leurs locaux et pourront bénéficier pour cela d’une subvention dans le cadre d’une convention signée par la Ville avec le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC). Les bailleurs sociaux de la ville sont aussi sensibilisés à ce problème.

Vivre en harmonie

Au sein même de la mairie, la Ville a pris des engagements en faveur d’une politique de recrutement sans discrimination et favorise, lorsque cela est possible, l’emploi de personnes en situation de handicap par le biais de ses marchés publics.

Elle organise également des formations afin de faciliter leur intégration au sein des services et propose aux agents chargés de recevoir le public d’apprendre le langage des signes. Une sensibilisation qu’elle souhaite également poursuivre auprès des habitants, en organisant notamment une journée dédiée au handicap et en organisant des temps de rencontres et d’échanges dans les écoles.

L’intégration scolaire des enfants porteurs de handicap est en effet pour la Ville un sujet important. L’accueil et le suivi personnalisé ont d’ores et déjà permis la prise en charge de neuf de ces enfants dans les crèches et haltes garderies et de 56 élèves dans les écoles publiques dont la majorité sont en Classe d’intégration scolaire.

Le SESSAD (Service d'éducation spécialisée et de soins à domicile), qui assure le suivi médico-éducatif des jeunes enfants handicapés mentaux scolarisés en classe maternelle ou en CLIS (Classe d'intégration scolaire), a été inauguré en 2011 à l’école de l’Ouest et illustre cette préoccupation.

Un projet commun

Se sentir inclus dans la société, c’est aussi pouvoir bénéficier des mêmes loisirs que les autres. De nombreuses associations vincennoises sont déjà largement engagées dans cette démarche.

La Ville souhaite encourager les associations sportives et culturelles à l’accueil des personnes handicapées et faciliter leur participation en utilisant les compétences d’associations spécialisées, en mettant en valeur le travail d’artistes handicapés, en organisant des rencontres sportives entre valides et non valides et bien sûr en soutenant financièrement ces associations par le biais de subventions et d’aide à projet.