Décembre 2022

Césars des économies d’énergies

Le gouvernement a annoncé un plan de sobriété énergétique. Une œuvre nominée au festival vincennois du cinéma.

Meilleur décor 

Les résidences vincennoises de logement social construites en 1933 qui ont gardé leur système de chauffage collectif prévu pour fonctionner en continu et assurer 20° jour et nuit ; chaque locataire modulait le chauffage selon l’exposition de son logement et l’étage.

Meilleur suspens

1 chaudière à gaz, de dix ans environ, entretenue régulièrement , qui doit chauffer 260 logements et qui dysfonctionne épisodiquement depuis les derniers réglages en accord avec les nouvelles directives : 19° en journée, 17° la nuit. Les acteurs-figurants-locataires ne savent pas à quelle heure de la nuit , la chaudière va disjoncter et se mettre en mode « sécurité ».

Et malgré les interventions, les logements restent froids, les radiateurs n’ont pas été purgés cette année….

Meilleurs seconds rôles

Le réparateur appelé à tout moment, qui gère au mieux les événements venus du froid,

Le/ la  gardien*ne dont l’absence est remarquable : intérimaire, il/elle doit assurer la gestion de plusieurs résidences ; une mention particulière pour celui/celle qui se voit transformé*e en relais de transmission des mails de demandes d’interventions pour exécution de réparations alors qu’il y a quelques années, sa présence dans sa loge, ses liens avec les résidents et son regard sur la résidence assurait une protection de proximité appréciée de tous.

Meilleurs premiers rôles

Les locataires constitués en amicale et leur représentant*e, auto-gérant une situation que le scénario gouvernemental rend difficile.

Meilleur synopsis

Infantiliser adroitement et sûrement les locataires en contrôlant la température des logements à la base (baisse de la chaudière) et à la place des occupants.

Meilleur espoir, nouvelle vague

Malgré la tentative d’imaginer que les citoyen*nes arriveraient  à adopter  privation et culpabilisation sur fond de récession, notre Académie des Césars œuvre tout au long de l’année pour dénoncer directives et plans infligés aux plus modestes d’entre nous, sans aucun moyen matériel ou financier conséquent tout en épargnant les plus gros bénéfices privés.

Mention spéciale

accordée aux riverains du quartier Mowatt auprès de qui votre élue a pu construire cette tribune à servir fraîche et givrée, pour une société plus juste, écologiste et solidaire.

 

Chantal BALAGNA-RANIN conseillère municipale - Vincennes à gauche, pour un front citoyen, écologiste et solidaire - cbalagnaranin@vincennes.fr