Pacte éco-citoyen : participez à demain !

03/01/2022

Co-construire un Pacte éco-citoyen pour anticiper les défis environnementaux de demain, tout en préservant la qualité de vie à Vincennes : tel est le projet proposé à tous les Vincennois avec les quatre ateliers programmés ces prochaines semaines. 

Vincennes, au travers des actes I et II de l’Agenda 21, avait été la pre-mière ville du Val-de-Marne à s’engager de façon concrète et active en faveur du développement durable. Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines, atlas de la biodiversité, défi  Déclics-énergie, accompagnement des copropriétés dans la rénovation énergétique, concertation autour des cours îlots dans les écoles de l’Est… Les projets ont été nombreux et concrets. La ville est aujourd’hui plus végétalisée, apaisée et moins énergivore qu’il y a quinze ans. Mais face aux défis actuels, Vincennes a décidé d’aller encore plus loin, avec le lancement du Pacte éco-citoyen : un plan d’action adapté aux nouveaux enjeux de développement durable pour agir au niveau local. 

« Ce sont des questions fondamentales sur lesquelles je veux agir en tant que maire, et qui me touchent aussi en tant que mère, car il s’agit du monde que nous allons léguer aux générations futures. Au niveau local, on peut participer à l’effort collectif », expliquait Charlotte Libert-Albanel lors de la soirée de lancement de la démarche, le 8 décembre dernier.

Agir ensemble

Après un bilan précis et chiffré des émissions vincennoises réalisé par Carbone 4, cabinet cofondé par Jean-Marc Jancovici, MVE (agence locale de l’énergie et du climat), et la mission Développement durable de la Ville, le travail consiste désormais à trouver les bons leviers d’action. Comme les actes I et II de l’Agenda 21, le Pacte éco-citoyen sera co-construit avec les Vincennois ; la Ville travaille pour ce faire avec le cabinet Planète Publique. Dès le 11 janvier débute une série d’ateliers participatifs dans lesquels chacun et chacune peut s’impliquer selon ses thématiques de pré-dilection. Environnement mais aussi solidarité, consommation, économie… feront partie des problématiques abordées dans le Pacte qui se veut beaucoup plus large afin de préparer la ville aux défi s qui s’annoncent tout en préservant le cadre de vie et l’amélioration permanente du quotidien des Vincennois. Vous vous sentez concerné ? Voici l’occasion d’agir aux côtés d’autres citoyens volontaires, des associations locales et des services de la Ville, qui, comme le souligne Marie-Hélène Boilot, conseillère municipale chargée de l’éco-citoyenneté, se donne pour mission de « transmettre aux Vincennois une énergie positive 100 % renouvelable ! »

3 questions à Théo Girard consultant chez Carbone 4, cabinet spécialiste des enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique cofondé par Jean-Marc Jancovici.

Carbone 4 a réalisé un diagnostic des émissions carbone de Vincennes, pourquoi est-ce important ? 

Théo Girard : Pour savoir ce sur quoi il faut agir, on est absolument obligé de déterminer quelles sources participent le plus à aggraver le problème. On se rend compte à l’issue de ce travail que l’on concentre parfois nos actions et nos efforts sur les mauvaises sources, sans régler les raisons du problème. Il faut donc identifier les bons leviers d’action. C’est ce travail que l’on a réalisé avec Vincennes où l’on a compris que les secteurs résidentiel (à travers le chauffage, au gaz notamment) et tertiaire ont le plus d’impact.

Comment agir une fois le diagnostic établi ?

T.G. : Il y a beaucoup de façons d’agir, à l’échelle individuelle d’abord. Même si cela demande de remettre en question quelques prêts-à-penser, on peut réfléchir à comment changer sa façon de s’alimenter, de se déplacer, de se loger. Si l’action individuelle est essentielle, elle doit être accompagnée à la fois par la sphère publique et la sphère privée pour passer à un niveau supérieur. 

C’est exactement ce que propose la Ville de Vincennes ?

T.G. : Oui, et le fait qu’une ville s’engage de cette façon, que des élus se saisissent ainsi du sujet à bras-le-corps constitue une très bonne nouvelle. D’autant qu’à Vincennes on ne réduit pas les enjeux environnementaux au climat mais on les ouvre à la thématique de la biodiversité, ce qui me semble très important. Et le fait que chaque citoyen puisse faire sa part, puisse se mettre en action est primordial pour faire face au constat alarmant du dérèglement climatique.

Les jeunes Vincennois, citoyens investis pour leur avenir

Tourné bien sûr vers l’avenir, le Pacte éco-citoyen aura aussi vocation, dans son élaboration, à donner une place particulière aux jeunes Vincennois. En complément des quatre ateliers programmés en janvier et février, une démarche particulière avec les jeunes citoyens de notre ville sera également programmée dans quelques semaines.

Objectifs atteints pour la Charte 21 !

Engager les services municipaux dans une démarche d’éco – responsabilité : plus qu’une volonté, un véritable devoir pour la Ville de Vincennes qui a élaboré et adopté dès 2006 sa Charte 21. Achats durables, économies d’énergie, valorisation des déchets, intégration de personnes en situation de handicap… Articulée autour de 25 objectifs stratégiques déclinés en 96 actions, ce plan a mobilisé l’ensemble des services et personnels de la Ville. Prolongée de deux ans (2021 au lieu de 2019) en cohérence avec le calendrier de l’Agenda 21, la Charte 21 a permis d’activer la grande majorité des leviers identifiés. Car à Vincennes, convictions et exemplarité vont de pair. Ainsi, à titre d’exemple, la municipalité utilise désormais uniquement du papier issu de forêts gérées durablement. Elle a également diminué notablement sa consommation d’eau grâce à l’installation de chasses d’eau double commande et de robinets infrarouges ou encore signé une convention avec un ESAT pour le recyclage et la valorisation du matériel informatique obsolète et des cartouches d’encre usagées, etc.

les actes en chiffres

Pacte éco-citoyen, kézako ? 

« Dans le prolongement de l’Agenda 21 et de la Charte 21, le Pacte éco-citoyen représente un nouveau défi pour Vincennes. Co-construit avec les Vincennois à travers des ateliers participatifs, il donnera lieu à un document fondateur, référence des futures décisions et actions en matière de développement durable. » Bruno Camelot, adjoint au maire chargé du développement durable et de l’inclusion Retrouvez les enjeux et diagnostics en vidéo sur la chaîne Youtube vincennesmaville.

AGENDA 21, c'est concret

Florilèges d'actions réalisées. L'élaboration du Pacte éco-citoyen est aussi l’occasion de revoir quelques-unes des actions menées les dernières années.

Ruches

Favoriser la biodiversité 

  • 6 ruches urbaines, 35 nichoirs, 3 hôtels à insectes
  • Potagers participatifs
  • 5 000 m2 de toitures végétalisées
  • 60 espèces d’arbres sur la voirie pAtlas de la biodiversité communale
  • Potagers pédagogiques dans les écoles
  • Création de rues jardins

Réduire les déchets 

  • Composteurs distribués par la Ville puis par le Territoire
  • Déchetteries mobiles
  • 26 sites de compostage collectifs en pied d’immeuble
  • Défi Familles 0 déchet
  • Défi « Familles à Énergie Positive » 
  • Boîtes à livres

Encourager les mobilités douces

  • 8 stations Vélib’ /300 places
  • 24 km de voies cyclables
  • Création constante de places de stationnement vélo (1 600 arceaux sur 112 parcs)
  • Piétonisations temporaires
  • 20 bornes de recharge de véhicules à assistance électrique 
  • ⅔ de la commune en circulation apaisée
Sorano

Réaliser des économies d’eau et d’énergie 

  • Soutien aux dispositifs de récupération des eaux pluviales
  • Actions pour l’extinction des vitrines et enseignes lumineuses entre 1 h et 6 h du matin
  • Économies d’eau grâce au paillage des espaces verts

Améliorer la performance énergétique 

  • Horodateurs solaires
  • Éclairage public moins énergivore
  • Panneaux solaires à Sorano

Lutter contre les pollutions

  • Rénovation et construction des bâtiments publics à haute valeur environnementale
  • Mesures de la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments recevant du public
  • Mise en place d’un comité local de concertation sur les ondes électro-magnétiques
énergie

Consommer durable

  • Développement du bio sur les marchés
  • Soutien à la création du «Repaire»
  • Soutien au développement des AMAP
  • 50 % de produits bio dans les restaurants scolaires dès la rentrée 2018
  • En outre, 60 % des matières premières y sont issues de circuits courts

Développer la solidarité et le bien vivre-ensemble

  • Épicerie sociale et solidaire
  • Nettoyage participatif
  • Développement des actions intergénérationnelles
  • Chèque énergie pour les personnes en situation de précarité
  • Doublement du nombre de logements sociaux en quinze ans
Le 8 décembre dernier, la soirée de lancement du Pacte éco-citoyen a rassemblé quelque 150 Vincennois bien décidés à se saisir de cette opportunité d’agir.