Prolongement de la ligne 1 du métro

03/01/2022
Initialement prévue fin 2021, l’enquête publique relative au prolongement de la ligne 1 aura lieu du 31 janvier au 2 mars. Le point sur ce dossier...

Ces dernières semaines, le prolongement du métro a fait la une – c’est le cas de le dire – de nombreux médias. 

Après un temps d’incertitudes quant à sa tenue, l’enquête publique aura finalement lieu du 31 janvier au 2 mars. Pour mémoire, le prolongement avait fait l’objet d’une première concertation sous l’égide de la Commission nationale du débat public en 2014, qui avait conforté son intérêt et l’attente des habitants. Le tracé s’est ensuite précisé, avec l’implantation prévue de trois nouvelles stations, dont une dans le quartier des Rigollots. Le 9 décembre 2020, le Conseil d’Île-de-France Mobilités avait validé le schéma de principe, ainsi que le dossier d’enquête d’utilité publique préalable à la déclaration d’utilité publique du projet. À l’automne 2021, les avis rendus successivement par l’Autorité environnementale et le SGPI (Secrétariat général à l’investissement) ont soulevé plusieurs sujets : études hydrogéologiques pour la station de Montreuil, impact de l’ouvrage  annexe nécessitant une intervention dans le Bois  de Vincennes, projet de développement urbain au terminus de Val-de-Fontenay, et évaluation socio-économique du projet.

Impératif démocratique de l’enquête publique

L’enquête tardant à se tenir, un vœu a été voté à l’unanimité au Territoire Paris Est Marne & Bois, rappelant que « l’Est parisien connaît un déficit structurel en matière d’offre de transports en commun qui pénalise son développement et ralentit l’émergence d’alternatives à la circulation auto-mobile ». Pour le maire de Vincennes Charlotte Libert-Albanel, « la question des transports publics est centrale et la priorité est de faire primer l’intérêt général et de lever les doutes sur les points de blocage, que ce soit en matière de financement et bien évidemment de protection de l’environnement notamment dans le Bois de Vincennes. »

Une manifestation a réuni le 20 novembre les maires et élus des trois villes et plusieurs centaines d’habitants mobilisés, autour de l’association Métro aux Rigollots, pour que l’enquête publique ait lieu, et la présidente de la Région, Valérie Pécresse, a sollicité le Premier ministre.  Parallèlement, une pétition en ligne a suscité l’émoi en demandant l’abandon du projet sur la base de données erronées ou mal interprétées, faussant le débat avant même sa tenue. L’enquête publique doit permettre de porter à la connaissance de tous l’étude d’impact, et d’échanger sur des éléments objectifs transparents. Ce n’est qu’ensuite, en fonction de ses résultats, que pourront être menées les études d’avant-projet et de projet.  

L’enquête publique en pratique

  • Du 31 janvier au 2 mars, le dossier sera mis à la disposition du public sur internet et, en version papier, à l’hôtel de ville, 53 bis rue de Fontenay (2e étage, salle des Commissions), aux horaires d’ouverture du bâtiment : du lundi au jeudi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h, le vendredi de 9h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h, le samedi de 8 h 30 à 12 h    
  • Deux permanences de la commission d’enquête auront lieu à Vincennes pendant cette période : mercredi 9 février de 14 h à 17 h et mardi 1er mars de 15 h à 18 h à Cœur de ville, 98 rue de Fontenay, salle des Académiciens.
  • Des réunions publiques seront organisées ; pour le tronçon Château de Vincennes – Grands Pêchers, elle aura lieu le mardi 15 février à 19 h 30 au gymnase Léo Lagrange de Fontenay-sous-Bois (68 Rue Eugène-Martin).   
  • Enfin, un dossier d’information sera distribué dans toutes les boîtes aux lettres.

Toutes les informations utiles seront disponibles courant janvier sur le site : val-de-fontenay.metro-ligne1.fr

Le projet de prolongement

Le projet consiste à prolonger le Métro 1 à l’est de l’actuel terminus Château de Vincennes jusqu’à la station Val-de-Fontenay, avec la création de trois nouvelles stations, dont une dans le quartier des Rigollots sur le territoire de Fontenay, à la lisière de Vincennes. Avec  un trafic supplémentaire attendu de 95 000 personnes par jour et  une interconnexion importante à Val-de-Fontenay, il doit permettre de contribuer à apporter une alternative à la voiture et aux autres réseaux (bus, ligne A) déjà saturés. Evalué à 1,5 milliard d’euros, le prolongement s’il est validé est attendu à l’horizon 2035. Ses travaux ne pourront en effet commencer qu’à l’issue de ceux de la ligne 15 Est du Grand Paris Express.

Carte prolongement ligne 1

Retrouvez plus d’information sur le site internet du projet : val-de-fontenay.metro-ligne1.fr