Nouveau Plan inclusion et handicaps : agir fait toute la différence

04/03/2022

Accessibilité, inclusion, formation… Le 4 e plan handicap - ou plus exactement Inclusion et Handicaps - de la ville de Vincennes couvre de nombreuses thématiques d’importance. Imaginé pour un parcours de vie fluide de la petite enfance au grand âge, il comporte plus de 70 propositions d’actions !

Une ville accessible, où le bien-vivre constitue le quotidien de tous les habitants, quelle que soit leur situation. Tel est l’objectif vers lequel tend Vincennes à travers son plan Inclusion et Handicaps, adopté par le Conseil municipal le 17 février. Un en-jeu essentiel, car on le sait peu, 1 adulte sur 7 est en situation de handicap. Visuel, moteur, auditif, mental, mais aussi autisme et troubles envahissants du comportement (TED)... le handicap est multiforme et, le plus souvent (80 %), invisible. Autant de facteurs qui font la complexité d’adapter la ville à tous, pour une accessibilité universelle de l’espace et des services publics. Mais qui en constituent aussi l’absolue nécessité : “Nous sommes convaincus qu’une commune harmonieuse est une ville qui s’enrichit des différences qui la composent”, affirme Charlotte Libert-Albanel, maire de Vincennes.

Handicap : invisible mais pas imaginaire ! 
Saviez-vous que 80 % des handicaps ne se voient pas ? Autisme, maladie chronique (sclérose en plaques, fibromyalgie…), troubles sensoriels, épilepsie… Plus de 9 millions de personnes en France souffrent d’un handicap invisible. Ils sont souvent incompris et leur handicap fréquemment minimisé. Autant de raisons de travailler sur l’accueil et la formation des personnels dans tous les secteurs, et de faire évoluer les mentalités sur ce sujet. Des axes forts du nouveau plan handicap de Vincennes. 

Depuis 2003, Vincennes s’est doté d’un Comité “Tout Handicap”, afin d’identifier les axes d’amélioration et d’agir en conséquence. Trois plans handicap ont suivi, ainsi qu’un plan de mise en accessibilité de la voirie. “Passer comme nous l’avons fait en 12 ans de 54 % à 77 % de voies ac-cessibles aux personnes à mobilité réduite, créer des places de stationnement adaptées au-delà de ce que la loi nous demande, retirer au maximum le mobilier urbain des cheminements en passant l’éclairage en façades par exemple : c’est du concret !”, rappelle le maire de Vincennes. Pour autant, beaucoup reste à faire “pour élever la réalité quotidienne à la hauteur de nos ambitions”, insiste-t-elle. Aussi, à travers ce 4e plan handicap, Vincennes prouve sa “volonté de poursuivre la construction d’une ville solidaire, agréable à vivre et épanouissante pour tous.”

Un nouveau plan construit sur une idée forte : assurer un parcours de vie sans rupture. “Nous l’avons élaboré avec une approche différente des plans précédents, autour des besoins des personnes en fonction de leur âge, enfance, jeunesse, adultes, et seniors. Sans omettre bien sûr les sujets transversaux,” précise Bruno Camelot, ad-joint au maire en charge du handicap. Et surtout en prise directe avec les besoins réels des personnes concernées, via des ateliers participatifs sources de débats, propositions et réflexions. Sans oublier la plateforme jeparticipe.vincennes.fr, sur laquelle chacun a pu collaborer et confier ses attentes et idées. À la clé ? “Plus de 70 propositions d’actions sont nées de cette co-construction, dans les domaines de la formation, l’emploi, l’éducation, l’accessibilité ou encore du sport et des loisirs”, se réjouit Pierre Chardon, Conseiller municipal délégué, chargé du handicap et président du Comité consultatif Tout handicap. Une matière riche qu’il s’agira de mettre en œuvre dans les années à venir, ce plan étant prévu pour couvrir la période 2022-2027. “Nous avons bien sûr prévu de suivre et évaluer l’application de ce plan annuellement, afin de nous assurer qu’il se traduise dans le quotidien des personnes en situation de handicap”, complète Bruno Camelot. Volonté d’action et vigilance quant à la réalisation : deux piliers gages d’un plan ambitieux et concret.

TDAH : le vrai et l’info Gros plan sur le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité  (TDAH) grâce à une conférence dédiée à ce sujet complexe. Définition, dépistage, prise en charge et possibles aménagements scolaires seront abordés par deux professionnelles spécialisées, Béatrice Navarro, neuropsychologue et Laetitia Haouzi, psychologue. Le TDAH à l’âge adulte sera également abordé, ainsi que l’apport du mindfullness (pleine conscience). Vendredi 1er avril à 18h30, salle des mariages. 

Plan Inclusion et Handicaps disponibles sur vincennes.fr et courant mars  en mode 100 % accessible à l’adresse inclusion.vincennes.fr, ainsi que dans les accueils municipaux