dessin d'une femme à la tête de gazelle

Théâtre : métamorphoses

au

Le mythe de la jeune prêtresse Io, changée en génisse. Le drame d’Écho, incapable de dire « je » et ne pouvant que répéter les dernières paroles de son amoureux Narcisse. L’histoire de la nymphe Daphné, qui préféra être changée en laurier plutôt que de céder aux avances d’Apollon. Le destin des sœurs Procné et Philomèle, mutées en oiseaux pour échapper à la vengeance de Térée, et les mythes d'Arachné et de Méduse, punies l'une à cause de son talent, l'autre de sa beauté.Quel sens aujourd’hui ces transformations veulent-elles nous communiquer ? Dans la continuité de son travail sur Iliade, Luca Giacomoni questionne les dynamiques de la violence et des systèmes de domination, mélangeant au plateau comédiennes professionnelles et non-professionnelles. Le poème d'Ovide devient ainsi une occasion de donner à voir l'invisible et de faire entendre des voix qui passent habituellement sous silence.

avec Diariatou Basse, Léna Dangreaux, Laëtitia Eïdo, Clémence Josseau, Hadassah Njengue, Sylvie Togba (distribution en cours)
chant Eugenie De Mey, Claire Trouilloud (en alternance) dramaturgie Sarah di Bella assistante à la mise en scène Giuseppina Comito collaboration artistique Nadine Naous, Violaine Lochu

production Why Theatre en partenariat avec la Maison des Femmes de Saint-Denis ; avec le soutien de la Ville de Paris, de l'Adami, de la Spedidam, de la fondation Meyer pour le développement culturel et artistique, la fondation Humanités, Digital et Numérique, la fondation L’Accompagnatrice et la fondation Les Ailes; résidences de création au Studio Théâtre de Stains, à Gare au Théâtre et au Théâtre de la Tempête

Infos pratiques

20h30 du mardi au samedi et 16h dimanche
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, Paris 12e
Sur réservation par téléphone.