vélo

Vincennes lance la concertation pour un plan vélo

06/11/2020

Alors que le vélo comme mode de transport quotidien a connu un essor fulgurant ces derniers mois, favorisé par l’installation de « coronapistes », la municipalité a décidé d’engager l’élaboration d’un plan vélo à l’échelon communal.

Considérée par de nombreux Franciliens comme une alternative avantageuse par rapport aux transports publics dans le contexte sanitaire actuel, la pratique du vélo comme mode de déplacement régulier a été favorisée par la mise en place des « coronapistes », ces pistes cyclables temporaires matérialisées par un marquage jaune au sol ou des balises. Elles ont en effet fleuri dès la fin du confinement dans de nombreuses communes d’Île-de-France, dont Vincennes. « Le résultat rue Diderot était mitigé, ce qui explique le retrait sur cet axe. Par ailleurs, sur l’avenue de Paris, voie départementale à grande circulation, le Conseil départemental a créé des voies cyclables temporaires : leur configuration peut et doit être améliorée », explique Charlotte Libert Albanel, qui rappelle en outre qu’à Vincennes « les grands projets font l’objet d’une concertation ».

Un diagnostic à venir

Si la place dédiée au vélo est d’ores et déjà avérée à Vincennes, la municipalité souhaite faciliter la pratique de ce mode de circulation douce et a décidé de mettre en place un « plan vélo ». Au-delà des aménagements dédiés à la circulation des bicyclettes, ce plan vise à favoriser la pratique de la petite reine au sens large (stationnement, sécurité, actions de sensibilisation, respect du Code de la route, réparation…). Dans cette optique, un diagnostic est établi à partir de ce mois de novembre : diagnostic de la voirie d’une part, et diagnostic des pratiques des usagers et des Vincennois, invités à répondre à un questionnaire, disponible en format papier dans le Vincennes Info n°771 - novembre 2020 et sur la plateforme numérique jeparticipe.vincennes.fr.

Accéder au questionnaire sur la plateforme Jeparticipe.vincennes.fr (fin de la consultation le 4 décembre 2020).

Suite à cette première étape visant à mieux comprendre les attentes mais également les freins à la pratique du vélo, une deuxième phase débutera au mois de janvier, jusqu’au mois de mars. Elle consistera en la formulation de propositions et fera encore la part belle à la concertation avec un ensemble d’ateliers et réunions permettant à chacun d’exprimer ses attentes. S’ensuivra enfin la phase d’élaboration du plan. « La finalité de ce plan est de parvenir à un partage optimal de la voirie pour toutes les mobilités », expliquent conjointement Bruno Camelot et Robin Louvigné, Adjoints au maire chargés respectivement du développement durable et des mobilités.

Quelques chiffres

Vincennes comptabilise actuellement plus de 22 kilomètres d’espaces apaisés sur les 34 km de voirie et 6 kilomètres de pistes ou bandes cyclables (pistes avec séparateur et bandes avec marquage).

112 parcs permettent le stationnement de plus de 1 500 vélos sur des arceaux (hors Vélib), tandis que la commune compte également 10 stations Vélib (dont 2 doubles) pour un total de 300 places. 8 stations de gonflage sont réparties sur le territoire communal.