Solibail, un dispositif gagnant… pour tous

De nombreux propriétaires, soucieux de préserver la gestion paisible de leur bien, hésitent à mettre ou remettre en location leur logement. Solibail, dispositif d’intermédiation locative, financé et garanti par l’État, répond à leurs préoccupations.

L’appartement proposé par un propriétaire est loué par une association, agréée et financée par la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris . L’association locataire est l’interlocuteur privilégié du propriétaire : elle paie les loyers et les charges, l’entretien locatif pendant la durée de la location et la remise en l’état conformément à l’état des lieux d’entrée.

Pour entrer dans Solibail, l’appartement doit être situé en Île-de-France, non meublé et d’une surface comprise entre 20 et 85 m².

L’appartement est alors loué à une famille en voie d’insertion, aujourd’hui hébergée à l’hôtel, dont l’évaluation sociale témoigne de la capacité à occuper un logement adapté. Pendant toute sa présence dans l’appartement – en moyenne 18 mois –, la famille est suivie par un travailleur social de l’association, qui veille à l’occupation paisible du bien, vérifie l’entretien courant et accompagne la famille dans sa recherche d’un logement définitif dans le parc social.

La famille règle à l’association une redevance et l’État verse à l’association le complément permettant de régler la totalité du loyer.

En mettant un appartement en location dans Solibail, le propriétaire est donc certain du versement régulier de ses loyers, puisque le dispositif est garanti par l’État. De plus, le rendement locatif de son bien est assuré car l’association lui réglera le loyer, que celui-ci soit occupé ou pas.

Enfin, il peut, en fonction du loyer pratiqué, déduire jusqu’à 85 % de ses revenus locatifs de sa déclaration d’impôts. Si des travaux sont nécessaires avant la mise en location, il peut percevoir une subvention dans le cadre d’une convention avec l’ANAH.