Starlinette

Portrait : l’art de se créer des souvenirs pour la vie !

26/02/2021

Avec le temps, va, tout s'en va, on oublie le visage et l'on oublie la voix », chantait Léo Ferré. Si son répertoire est loin de celui de Thomas Noorman, son message est bien le même. Ce père de famille vincennois a décidé d’embarquer ses filles pour un voyage créatif qui leur laisse des souvenirs pour la vie. Découvrez le portrait d'Alice, Stella, Charline et Thomas Noorman.

Boulevard de la Libération, on se libère avec de la musique, des chansons, des franches parties de rigolade en famille et des sacrées mises en scène. Mais attention, elles sont à chaque fois léchées et le montage, très pro ! Tout commence en juin 2019 avec un premier post : la reprise de la chanson d’Aldebert, « on m’a volé mon Nin-Nin ». « Je joue dans un groupe de rock à mes heures perdues. Au départ, je voulais simplement faire un petit clip vidéo avec les filles pour la famille, disséminée aux quatre coins de la planète. J’ai retravaillé la chanson avec une connotation rock, histoire de mêler mes enfants à mon univers », raconte Thomas Noorman. Il faudra un mois pour tout mettre en boîte : enregistrer les voix, travailler les arrangements musicaux et tourner le clip. La chaîne Starlinette voit le jour et ce qui était d’abord « confidentiel » est aujourd’hui devenu une aventure créative qui a son petit succès sur les réseaux sociaux et pas que… Fin 2020, Starlinette a franchi la barre symbolique du million de vues ! Pas mal non pour une petite entreprise familiale sans prétention ? Un record qui s’explique aussi par une implication de toute la famille.

Un trio bien accordé…

La musique chez les Noorman, c’est dans les gènes ! Si maman a délaissé son piano, papa, qui a fait de la flûte traversière et de la guitare, joue dans un groupe de rock. Quant aux filles, elles sont toutes les trois au Conservatoire de Vincennes : Charline, 11 ans, se perfectionne au piano, Stella, 7 ans, a démarré la flûte traversière et Alice, la petite dernière, 5 ans, suit assidûment ses cours d’éveil musical. On ne vous dit pas combien elles étaient heureuses de la réouverture de la structure après plusieurs mois de fermeture… À la maison aussi, tout est aussi savamment orchestré puisque la famille dispose de son studio d’enregistrement. C’est là où la magie opère, entre les guitares, les amplis et l’ordinateur. « Olivia, ma femme, choisit les costumes en fonction des clips. Moi, je scénarise. J’enregistre les filles, l’une après l’autre puis on tourne le clip, à la maison ou dans Vincennes. Chacune a son rôle, Charline, c’est la chanteuse, Alice, la comédienne et Stella, la timide mais qui marque aussi par sa présence », explique Thomas Noorman. « On doit répéter jusqu’à 10 fois la même phrase, c’est dur, long, mais quand on voit le résultat final, on est fiers ! Et puis, on a aussi de beaux souvenirs, comme quand Stella s’est fait photographier par des Vincennois, avant Noël, dans le costume de sumo qu’on avait acheté pour le clip de Monsieur Bibendum. Ou quand Alice est tombée en plein tournage du Gros Son, pendant une bataille d’oreillers ! », s’enthousiasme Charline  Mais le plus beau souvenir restera sans nul doute le buzz énorme fait avec le clip Corona Minus…

Et défi relevé avec brio !

Habituellement, on vous l’a dit, il faut un mois à la famille Noorman pour réaliser un clip. Pourtant, le 11 mai dernier, date du déconfinement, Starlinette dévoile son clip Corona Minus, tourné et monté en une semaine ! « À la base, nous avions répondu au projet de clip participatif d’Aldebert. La thématique : le coronavirus et les gestes barrières. On s’est tout de suite dit que si nous n’étions pas sélectionnés, nous sortirions notre vidéo en même temps qu’Aldebert. Et c’est ce qui s’est passé. Nous avons fait 500 000 vues », s’enflamme Thomas Noorman. Nom d’un Pangolin ! Notre papa rocker peut sacrément se féliciter car le clip de ses filles sur les gestes barrières a même été repris dans les écoles, dont Est-Libération. Starlinette et stars à domicile, la classe quoi ! Alors, forcément, on ne lâche rien ! Charline, Stella, Alice et Thomas sont déjà à pied d’oeuvre pour sortir leur prochaine vidéo. A priori, l’univers Disney sera à l’honneur mais on ne vous en dit pas plus. Abonnez-vous à la chaîne Starlinette et vous découvrirez ces graines de stars… et sans doute aussi, le secret du bonheur : ces choses simples qui nous rapprochent, l’amour filial et le plaisir d’ « allumer le feu et voir grandir la flamme dans vos yeux » (dixit Johnny, un autre rocker au grand coeur !).

Bio express

  • 6 septembre 2009 : naissance de Charline
  • Novembre 2010 : emménagement sur Vincennes
  • Décembre 2012 : Thomas Noorman crée son groupe de rock, Raspy Junker (www.raspyjunker.com).
  • 7 juin 2013 : naissance de Stella
  • 3 juin 2015 : naissance d’Alice
  • Juin 2019 : création de la chaîne Starlinette : www.youtube.com/c/Starlinette
  • Mai 2020 : sorties des deux clips La Reine des Neiges et Corona Minus