consultation ZFE

La consultation citoyenne sur les zones à faibles émissions

Lauréate en 2015 de l’appel à projets « Villes respirables en 5 ans », la Métropole du Grand Paris a adopté, en novembre dernier, son Plan Climat Air Energie Métropolitain. Celui-ci prévoit la mise en place d’une zone à faibles émissions (ZFE), à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. Cette mesure qui concerne la ville de Vincennes et d’autres communes volontaires sur le territoire a pour ambition de lutter contre la pollution de l’air et permettre à chacun de mieux respirer et mieux vivre.

Dans un souci de répondre à une urgence sanitaire et climatique, le Conseil d’État a enjoint, cette année, le gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires à l’amélioration rapide de la qualité de l’air.

 

LA MISE EN PLACE DE LA ZFE EN PRATIQUE

Vous êtes invités à vous prononcer sur le projet du 1er avril au 6 mai 2019, au travers d’une consultation citoyenne publique accessible directement en mairie  (Direction Générale des Services Techniques, centre administratif  - 5 rue Eugène-Renaud - 3e étage) ou en ligne sous ce lien .

Cette consultation porte sur la 1ère étape de la ZFE, qui propose de restreindre, à partir du 1er juillet 2019, la circulation des véhicules de plus de 20 ans (Crit’Air 5 et non classés) à l’intérieur de l’A86.
La synthèse de vos avis, effectuée par la Métropole, sera rendue publique à la mi-juin. L’interdiction des véhicules dits polluants se ferait ensuite de façon échelonnée. Tout conducteur circulant en violation des restrictions de la ZFE encourra une contravention de 68 € pour les véhicules légers, utilitaires et 2/3 roues motorisés et de 135 € pour les poids-lourds, véhicules de transport en commun ou de marchandises.
Le projet de ZFE s’inscrit donc dans le prolongement des actions de la Ville en faveur de
l’environnement et du climat. Il doit permettre aussi de développer davantage les transports en commun ainsi que les mobilités douces.
Enfin, sachez que l’instauration d’une ZFE aura forcément un impact en termes de réduction des nuisances sonores, de rayonnement du territoire et d’amélioration de la qualité de vie.

 

UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE

La mise en place d’une ZFE, qui vise à lutter contre la pollution de l’air, répond à un réel enjeu de santé publique. Les seuils réglementaires et les recommandations de l’OMS en matière de qualité de l’air sont en effet régulièrement dépassés. Selon Airparif, 1,3 million de Franciliens respirent un air très pollué tandis que l’Agence Nationale de Santé Publique estime de son côté que 5 000 décès prématurés par an pourraient être évités sur le territoire métropolitain. Face à ce constat, la Commission Européenne a mis en demeure la France pour dépassement des valeurs limites de dioxyde de carbone et manquement à l’obligation de réduire ces seuils de dépassement.
Le Conseil d’État a en outre enjoint le gouvernement à agir pour réduire rapidement la pollution de l’air. C’est dans ce contexte que la Métropole du Grand Paris a décidé la mise en place d’une ZFE sur un périmètre comprenant toutes les zones situées entre le périphérique et l’autoroute A86.
Objectif : protéger les populations dans les zones denses les plus polluées. 230 villes européennes ont déjà adopté le principe, particulièrement efficace pour réduire les émissions provenant du trafic routier, une des principales sources de pollution en ville. Ajoutons que cette ZFE qui doit reconquérir la qualité de l’air ambitionne non pas de faire de la Métropole du Grand Paris une zone sans voiture mais d’accélérer le renouvellement du parc de véhicules anciens, appuyé par la mise en place d’aides financières complémentaires à celles qui existent déjà.

QUELQUES CHIFFRES

5 000 décès prématurés par an causés par la pollution de l’air
79 communes concernées par la ZFE dont Vincennes, soit 5,61 millions
d’habitants concernés
1er juillet 2019 : circulation interdite pour les véhicules Crit’Air 5 et non classés, dans le périmètre de la ZFE
2030 : 100 % de véhicules propres à l’échelle du Grand Paris

 

Dans le cadre de la commune, un arrêté est également disponible sur les dates et modalités de la consultation.
Pour en savoir d'avantage : www.zonefaiblesemissionsmetropolitaine.fr