Conditions réunies pour l'installation d'un kiosque place Pierre-Semard

Depuis plusieurs années, les Vincennois déplorent la fermeture progressive des commerces de vente de journaux. En effet, les conditions locatives et les conditions de travail des diffuseurs de presse, dans un contexte où les ventes de journaux reculent fortement au profit des médias numériques, font qu’aujourd’hui très peu d’entrepreneurs s’orientent vers ce métier : les marchands de journaux qui cèdent leur fonds ne trouvent plus de repreneurs.

À ce jour, il ne reste que 2 points de vente à Vincennes : au 78, rue de Fontenay face à l’Hôtel de ville (enseigne Page 78), et à la sortie du métro Château de Vincennes, avenue de Nogent, avec un kiosque situé techniquement sur le territoire parisien. Le kiosque installé place Jan-Spire-Lemaître pour sa part, après les défections successives de ses exploitants et de plusieurs candidats, n’a pas réussi pour l’instant à répondre à cet enjeu.

 

« Pour ce secteur fragile, et pourtant essentiel dans le paysage démocratique, il est essentiel que l’offre puise rencontrer facilement la demande. La RATP ayant fait savoir qu’elle ne réimplanterait pas dans la gare de marchand de journaux, nous avons, avec le maire Charlotte Libert-Albanel, souhaité qu’un kiosque soit installé sur ce lieu de passage essentiel à Vincennes », explique Éric Bensoussan, adjoint au maire chargé du développement économique. La convention relative à cette place, qui relève du domaine public de la RATP, autorise en effet la ville à l’utiliser ce pour organiser des manifestations ou implanter des installations temporaires, non concurrentielles des activités commerciales implantées dans la gare RER.

 

Avec l’accord du transporteur public, la Ville a donc pu prendre l’initiative de lancer un appel d’offres en vue de l’installation d’un kiosque, et de proposer une convention à cette fin, qui a été votée lors du Conseil municipal de juin. Au terme de cette procédure, un kiosque pourra être installé dans les prochaine semaines sur la place, côté avenue Lamartine, le temps de procéder au raccordement électrique et de trouver un exploitant. Restera au public d’assurer la pérennité de cette installation en recourant à ses services pour s’informer !