Gondar, une perle posée en Afrique

Malgré un fort potentiel touristique, Gondar reste méconnue. Bâtie sur les contreforts du massif du Semien à 2 200 mètres d’altitude, en surplomb du lac Tana, la ville dispose d’un patrimoine architectural exceptionnel mais sous-valorisé.

Châteaux, palais, églises caractérisent cette capitale de l’empire abyssin du XVIIe au XIXe siècle , dont la cité royale de Fasil Ghebbi, classée sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Pourtant, seuls 20 000 touristes s’y arrêtent chaque année.

Pour Gondar, située dans un des pays les plus pauvres du monde, le développement du tourisme peut agir comme un puissant levier d’amélioration des conditions de vie des populations par la création d’emplois, la limitation de l’exode rural, le développement de secteurs connexes comme l’artisanat, l’agriculture…

Fiche signalétique

Gondar :

  • Région Amhara
  • 205 000 habitants (2007), 4e ville d’Éthiopie
  • Altitude : 2 200 m

République fédérale démocratique d’Éthiopie

  • 1 127 127 km2
  • 85 000 000 d’habitants
  • Monnaie : le birr
  • PNB : 300 $/hab.

 

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion