Tribune des élu-e-s Verts de Vincennes - Ensemble Vincennes en mieux

Moralisation de la vie politique et déontologie personnelle ?

Fraîchement élu, notre président a lancé la réforme nécessaire de la moralisation de la vie politique, mais qu’en est-il de la déontologie personnelle ?

Qu’advient-il des élus s’affichant "En Marche" mais qui n’ont pas été élu-e-s sous cette bannière ?
Les citoyens se sont exprimés lors des précédentes élections municipales en votant pour des listes clairement identifiées : les Vincennois ont-ils voté pour un parti ou pour une personne ? En choisissant une liste d’un collectif, ils ne votent pas dans le culte de la personnalité, comme le requiert l’élection présidentielle, mais pour des idéaux portés par cette liste.
Le respect des citoyens est, quel que soit son parti ou ses idées, le moteur des élu-e-s locaux. Pour ne pas briser le lien d’absolue confiance que chaque Vincennois est en droit d’attendre de ses élu-e-s, il est temps d’éclaircir les positions de chacun et d’en assumer les conséquences.
Ceci ne nous empêche pas de souhaiter, à la nouvelle majorité parlementaire et particulièrement notre nouveau député, d’œuvrer dans un esprit de coopération pour plus d’écologie, de partage des richesses et
d’harmonie sociale : bonne chance monsieur le député !

Nous remercions enfin tous les électeurs qui ont renouvelé leur confiance à Laurence ABEILLE pour son travail remarquable à l’Assemblée, pour les combats qu’elle a portés particulièrement sur les questions d’éthique contre les lobbys, de santé publique, de biodiversité en ville et de protection animale , fidèle à ses idées écologiques et ses valeurs progressistes.

Pensant plus spécifiquement à celles et ceux qui n’ont pas toujours la chance de pouvoir partir en vacances, nous souhaitons à chacun que cette période privilégiée de l’été soit pleine de repos, riche de petites découvertes et de belles rencontres humaines !
Belles vacances !

Envisager une autre économie, d’autres rapports sociaux, d’autres moyens de production et modes de vie passe pour "irréaliste", comme si la société de la marchandise, du salariat et de l’argent était indépassable. En réalité, une foule d’indices convergents suggère que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité.
André Gorz, in Ecologica , aux Editions Galilée

Muriel Hauchemaille
Conseillère municipale
 

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion