Tribune Vincennes, l’humain d’abord

UNE CERTAINE CONCEPTION DE LA DÉMOCRATIE

Plutôt que de profiter de son écrasante majorité pour faire avancer ses projets, le Conseil est occupé à des activités bien mesquines, celles de rendre inaudible la voix des 34 % d’électeurs qui n’ont pas voté pour lui : j’ai nommé l’opposition.

Il n’est pourtant point de respiration démocratique possible sans écouter ce doux murmure. Voyez cette colonne blanche sur votre droite ! C’est là le grand projet du nouveau règlement intérieur, adopté en début de mandature.
Contrairement à ce que stipule la jurisprudence, qui conseille d’accorder "un espace suffisant pour permettre aux élus considérés d’exprimer un point de vue argumenté" (1), lequel se matérialise en général par une tribune de taille égale entre chaque groupe, le Conseil a dégainé une autre règle, s’appuyant sur un calcul numérique, mitonnée au poil : ce sera 1500 signes pour notre groupe, le reste du journal étant consacré à développer le point de vue de la Mairie, flirtant parfois avec le publireportage. Ne trouvant pas cet étouffoir assez draconien, la Mairie a décidé d’enfoncer le clou, en modifiant encore le règlement intérieur. Malgré l’indigence des débats au conseil municipal, notre temps de parole a été limité à 20 minutes durant toute la séance. Et interdiction de s’indigner face à une réponse insuffisante : on ne parle qu’une fois. Ne serait-ce mon insistance, le texte que vous lisez devrait s’arrêter ici même, laissant l’espace suivant blanc, un moyen peu glorieux de faire croire à un manque de sérieux de notre part. Mais il y a plus grave. Les comptes rendus de conseils municipaux sont rachitiques. Si vous parvenez à les retrouver sur vincennes.fr, vous n’y lirez que les résultats des votes, tous les argumentaires y étant occultés. "Madame Unetelle a posé une question, Monsieur Untel y a répondu". Basta. Charge à vous de télécharger le bon plugin et d’écouter plusieurs bandes audio pour en savoir plus, une tâche rébarbative et donc peu accessible. Alors, aujourd’hui, nous n’avons qu’une question pour la majorité : de quoi avez-vous si peur ?

(1) CE, 28/01/2004, n° 256544. Réponse n° 55377, JO 2008

Front de gauche

Charlotte Pommier
Conseillère municipale
Tél. : 06 23 05 02 34
 
Permanence à la Mairie de Vincennes le
samedi le 17 février de 10h30 à 11h45

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion