Emblèmes

Armoiries

Vers 1889, un comité de jeunes gens, pour orner les invitations à un bal qu'il donnait, fit établir des armoiries. En effet, Vincennes à cette époque, comme de nombreuses communes de la Seine, ne possédait pas de blason...

Armoiries

Ils se servirent de l'écusson de la ville de Paris, se bornant à remplacer la nef symbolique de Lutèce par l'image du donjon. Ils firent par ailleurs placer en pointe trois boulets rappelant la garnison d'artillerie . Le graveur plaça l'écusson sur un cartouche orné d'enroulements et le surmonta d'une couronne.

Lors de la construction de l'hôtel de ville, l'architecte Calinaud se servit de ce blason et de son cartouche comme ornementation . Après avoir été soumise à la commission d'Héraldique de la Seine, la composition du blason fut déterminée par un arrêté préfectoral du 20 juin 1942 et, le 31 mars 1952, le conseil municipal de Vincennes fixa définitivement ses ornements extérieurs : c'est l'héraldiste vincennois Robert Louis qui a réalisé les traits et les coloris de ces armoiries.

Symbolique de la composition

Le meuble principal du blason de la ville de Vincennes est la silhouette stylisée de son château royal médiéval , commencé sous Philippe-Auguste et achevé sous Charles V.

Le semé de lis qui orne le chef du blason rappelle les armes de France que portait Saint Louis.

Les trois boulets figurant en dessous du château évoquent le souvenir de l'héroïque défense du château par Daumesnil en 1814 et sont le rappel de l'ancienne École d'application d'artillerie.

Le bois de Vincennes est concrétisé par les deux branches de chêne qui soutiennent le blason.

Le souvenir de Saint Louis rendant la justice sous un chêne est évoqué par le sceptre et la main de justice qui figurent sur son sceau de Majesté.

La devise "Des lis la justice, des pierres la renommée", est allusive à la fois aux meubles du blason et à l'histoire de Vincennes, histoire qui fut longtemps celle de la France.

Délibération du Conseil municipal du 31 mars 1952 :

- Blason

De gueules au château d'argent donjonné et crénelé, posé sur un chemin de ronde aussi crénelé, flanqué à dextre et à senestre d'une échauguette, le tout posé sur une risberme, d'argent maçonné et ajouré de sable, accompagné en pointe de trois boulets mal ordonnés aussi d'argent; au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or.

- Ornements extérieurs

L'écu timbré de la couronne murale à trois tours crénelées, maçonnée et ouverte de sable est posé sur un sceptre fleurdelisé et sur une main de justice aussi d'or croisées en sautoir. Le tout soutenu par deux branches de chêne au naturel, englantées d'or, chacune de quatre pièces et croisées en pointe en sautoir, retenant un listel d'argent chargé de la devise en lettres onciales de sable "Liliis Justitia Lapidibus Fama".

Drapeau

Créé en 2007 à l'occasion de l'année du Château, pour la réouverture au public du donjon du château de Vincennes, le drapeau reprend les éléments du blason : le chef des armoiries en occupe la place d'honneur à la hampe, tandis que la silhouette du donjon et les trois boulets qui l'accompagnent s'imposent sur le champ rouge du battant.

 

 

 

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion