Espaces verts et développement durable

Malgré sa forte densité, Vincennes ménage des espaces à rythme régulier sur les grandes artères, les places et carrefours, et de nombreux points de fleurissement parsèment le territoire : la volonté est d’établir une homogénéité et une continuité des espaces verts dans toute la ville. Tous les aménagements sont effectués pour combiner esthétique, qualité et respect de l’environnement.

Les espaces verts vincennois illustrent déjà de multiples manières la problématique du développement durable

Les espaces verts à Vincennes se caractérisent notamment par la diversification des essences d'arbres plantés afin de lutter contre le développement des ravageurs ; des traitement raisonnés, une surveillance sanitaire constante (diagnostic phytosanitaire de l'ensemble du patrimoine arboré en 2009) et l'utilisation de la lutte biologique intégrée ; une gestion de l'eau stricte (pluviomètres sur l'arrosage, bassin de récupération des eaux pluviales, limitation des surfaces de pelouse pour mieux contrôler la consommation d'eau, mise en place d'un paillage systématique des massifs notamment pour retenir l'humidité...) ; le choix d'un fleurissement permanent (palette arbustive large et effet sauvage avec des vivaces) et réparti de manière homogène...

Le saviez-vous ?
Chaque année depuis 2003, la Journée du jardinier permet aux familles vincennoises de recevoir des conseils de la part des agents du service des Espaces verts pour bien entretenir leurs plantes et jardins. En 2009, la Journée du jardinier s'est déroulée en octobre, durant la semaine Objectif 21 - 5 jours pour le développement durable .
Pour la première fois en 2009, la ville a organisé un concours des balcons et jardins fleuris.

Cette démarche se traduit de façon très diversifiée :

  • bassin de récupération des eaux de pluie au Jardin exotique (rue Defrance) ;
  • réduction des opérations de désherbage et des apports hydriques dans les jardins grâce aux choix des espèces
  • revêtement écologique des allées du jardin Coeur de ville ;
  • paillage dans les massifs ;
  • installation d'un observatoire de la diversité biologique au jardin Cœur de ville dans le cadre d'un partenariat avec le Service régional de la protection des végétaux et avec la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles ;
  • terreaux provenant d'une plate-forme de compostage bio ;
  • arrosage régulé par des capteurs d'humidité ;
  • remise par la ville, après taille, de branches d'ifs à un laboratoire pharmaceutique dans le cadre de la recherche contre le cancer ;
  • lutte naturelle par des larves de coccinelles contre les pucerons ;
  • expérimentation de pièges à phéromones pour lutter contre la mineuse du marronnier...

Toitures végétalisées

De plus en plus de bâtiments municipaux sont équipés de toitures végétalisées (Espace Daniel-Sorano, école Roland-Vernaudon, parc des sports).

Elles permettent, outre leur aspect esthétique (sorte de 5e façade du bâtiment vis-à-vis des immeubles alentour souvent plus hauts), une meilleure isolation du bâtiment et contribuent à freiner les restitutions des eaux pluviales dans les réseaux.

Vincennes, Ville Fleurie***

En 2009, une troisième fleur est venue récompenser les nombreux efforts fournis pour l’embellissement du cadre de vie et le développement des espaces verts.
Retrouvez ici la vidéo réalisée en 2007, lors de la remise de la deuxième fleur.

Vincennes, une ville fleurie ** (2007)  

 

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion