Projet de ville : les travaux en cours

La 3e phase du Projet de ville se poursuit dans un lieu important pour Vincennes et pour les Vincennois : le cours Marigny, qui retrouvera à l’issue des travaux sa vocation d’espace vert fleuri et arboré et de lieu de promenade. Les travaux doivent durer jusqu'au printemps 2018.

Les travaux en cours

Les travaux se déroulent du lundi au vendredi de 7h à 19h.

Propriété de la Ville de Paris sur le territoire vincennois, le cours Marigny a fait l’objet d’une convention entre les deux villes en vue de son embellissement. La Ville de Paris, consciente de l’urgence à rénover cet espace vert vieillissant, a partagé le souhait de la municipalité de donner une nouvelle dynamique à ce lieu.

Entamée en mars, la rénovation du cours Marigny dans le cadre du projet de ville se poursuit :

  • côté impair (voie ouest du cours) : dans un premier temps, travaux sur la section située entre la rue du Midi et la rue Lejemptel
    • circulation et stationnement interdits côté impair du cours Marigny entre la rue du Midi et la rue Lejemptel (y compris le carrefour avec cette dernière)
    • depuis la rue du Midi, une déviation est mise en place via la voie transversale bordant l’esplanade de l’hôtel de ville, qui change donc de sens et doit, le temps des travaux, être empruntée dans le sens ouest-est, de la rue du Midi vers la rue de Condé-sur-Noireau
    • rue Lejemptel : circulation réservée aux riverains dans les deux sens entre la rue Raymond-du-Temple et le cours Marigny
    • dans la transversale située au niveau de la rue d’Idalie : inversion du sens de circulation (est-ouest)   ; le cours Marigny formera également une impasse au nord de cette voie transversale jusqu’à la rue Lejemptel.
  • À l’issue de cette nouvelle phase, courant décembre, les travaux se poursuivront au sud de la rue Lejemptel jusqu’à l’avenue de Paris.
  • espaces centraux : les plantations auront lieu aux mois de novembre / décembre, saison la plus favorable à cette opération

À l’issue du projet, la partie centrale du cours comptera 50 % d’espaces végétalisés en plus, 34 arbres de plus qu’actuellement, des bancs, bosquets, tables arbustives, tapis de vivaces, brumisateurs, un éclairage adapté et moins énergivore, des bandes cyclables sur la chaussée et des trottoirs praticables.

Ce chantier bénéficie d'une subvention de 500.000 euros de la Métropole du Grand Paris 

 

Renseignements au 0 805 05 94 00
(appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h).

Pendant toute la durée du chantier, du matériel est stocké cours Marigny, au nord-est, le long de l’espace où est située la statue du Général Daumesnil, et c’est finalement également dans ce secteur qu’est installée la base logistique du chantier.

Projet de ville : Le cours Marigny - cliquez pour voir en grand

Projet de ville : La piste cyclable - cliquez pour voir en grand

 

Cours Marigny : un espace de promenade continu entre la mairie et le château - cliquez pour voir en grand

© DR

Insolite : un puits place Pierre-Sémard
Dans le cadre de travaux Projet de ville de la place Pierre-Sémard, les ouvriers du chantier découvraient en juin 2014 un très beau puits maçonné de 14 mètres de profondeur à l’angle Montreuil-Aubert.

"Nous n’avons trouvé aucune trace de l’existence de ce puits au service des Archives, soulignait Laurent Lafon. J’ai toutefois demandé d’intégrer cet ouvrage, découvert à proximité de l’arbre de la Liberté, dans l’aménagement de la nouvelle place."

© Thierry Guillaume

C’est chose faite. Le puits est à nouveau visible, recouvert d’une dalle vitrée pour la plus grande curiosité des nombreux passants sur cette place.

Pourquoi a-t-on abattu des arbres cours Marigny ? Seront-ils remplacés ?
Bien entendu, tous les arbres seront remplacés ; ceux qui ont été abattus dès cette semaine, avec l'installation du chantier, avaient de toute façon vocation à l'être. Ces arbres d'alignement du Cours Marigny étaient devenus dangereux à cause de la présence d'un champignon, le Phellin tacheté (phellinus punctatus). Les mycéliums de ce champignon attaquent la structure interne, si bien que si n'est pas visible à l'œil nu ; mais on peut observer facilement ce phénomène une fois l'arbre coupé. Ces attaques parasitaires peuvent entraîner des chutes de  branches ou d'arbre complet  à tout moment de l'année.
À noter, les arbres malades abattus les années précédentes cours Marigny et qui n'ont pas encore été remplacés le seront aussi dans le cadre du Projet de ville
Depuis 2006, la Ville n'a pas cessé de développer ses espaces verts, la végétalisation des toitures, et a mis en place de nombreux hôtels à insectes et nichoirs à oiseaux dans le cadre d'une attention constante portée à la biodiversité. Quant au cours Marigny, il a bien sûr vocation dans le cadre des travaux à rester un espace vert.

Des vitesses de circulation limitées en centre-ville :

  • Avenue du Château vitesse limitée à 30 km/h ;
  • Rue du Midi, rue de l’Église et rue Raymond-du-Temple : vitesse limitée à 20 km/h

À noter : Le double-sens cyclable permet aux cyclistes d’emprunter dans les deux sens une voie où les automobilistes circulent pour leur part en sens unique. Bien que généralisé en France depuis 2010, par manque d’habitude, les automobilistes n’ont pas le réflexe de regarder de chaque côté, tout comme certains piétons. La prudence et la courtoisie restent donc de mise !

Ailleurs dans la ville

Réaménagement du secteur de la place Bérault

Une concertation a été initiée en 2016 en vue du réaménagement du secteur de la place Bérault.

Cette opération est programmée pour 2018, ces travaux ne pouvant être menés en même temps que le réaménagement du pont de la République .

La rénovation de la place Bérault et de ses abords permettra d’améliorer la circulation sur l’avenue de la République et la desserte de la gare RER de Vincennes, ainsi bien sûr que la vie du quartier.

Haut de page

Pour se tenir informé

Pour se tenir informé sur les travaux en cours, vous pouvez aussi

Vous pouvez également appeler le numéro vert Projet de ville pour toutes questions urgentes concernant les travaux :
 le 0805 05 94 00

Enfin sont à votre disposition les lettres info travaux distribuées suivant l’actualité du chantier.

Haut de page

Stationnement : ne tournez pas en rond pendant les travaux !

  • Parking souterrains : 1 heure gratuite dans les 3 parkings du centre-ville (600 places)

Le Conseil municipal, lors de sa séance du 27 avril 2011, a approuvé une modification de tarif instaurant une première heure gratuite, suivie d’une deuxième heure à un coût modéré (1,60 €).

Ces tarifs sont valables dans les parkings :

L'heure gratuite est cumulable avec l'heure de stationnement offerte par les commerçants  du Centre-ville adhérents de l'association Lacomidi

Pour pallier ce déficit, environ 75 places de stationnement sont mises en place cours Marigny (voir sur le plan  ), ce qui nécessite la fermeture temporaire des bandes cyclables.

Le projet de ville a été conçu avec le souci de préserver l’offre globale de stationnement.
À l'issue des travaux, des places en surface seront supprimées. Le projet prévoit cependant des places "dépose-minute" rue du Midi, rue Raymond-du-Temple ainsi que rue Robert-Giraudineau afin de permettre aux automobilistes de laisser un passager, charger ses courses etc.
Quant au stationnement souterrain, avec le parking qui doit voir le jour dans la cadre des futurs travaux de l’îlot Fontenay, et dont la capacité a été portée à 255 places, le nombre de places de stationnement disponibles en sous-sol dans le centre de Vincennes sera de près de 1 500 !

Haut de page

Le Projet de ville porte sur trois quartiers distincts de Vincennes

  • le quartier Renon , à l’ouest (travaux terminés à l'été 2013)
  • le quartier  Diderot , à l’est (travaux terminés à l'été 2012)
  • le Centre-ville (travaux commencés en mai 2011)

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Centre-ville

Voir le détail des travaux en cours

Les matériaux
Ce chantier de 68 000 m² au total est l’un des plus importants actuellement en France, notamment en raison de la très grande surface traitée en pierre calcaire (55 % de la surface totale du projet global dont 97 % provient de France – Bourgogne et Lozère – et 3 % de Belgique). Certaines pierres proviennent aussi d’Inde (22 %), choisies comme dans de nombreux réaménagements du même type pour leurs caractéristiques techniques qui en font les plus adaptées pour la réfection des chaussées. L’entreprise chargée de ce lot respecte toutes les normes en vigueur et notamment le marquage CE attestant de la conformité des marchandises, et impose également une charte des droits sociaux fondamentaux à tous les partenaires de sa filière production et de sa filière d’importation, dans un souci d’éthique, de déontologie et de respect des principes universels des droits de l’homme, selon les critères de l’Organisation mondiale du travail, tel que demandé dans le cahier des charges qui a servi à la consultation de marchés publics.

Quartier Renon

Troisième secteur concerné par le projet de ville, après la place Diderot à l’est et le centre-ville, le quartier Renon a terminé sa mue à l'automne 2013.

© PY Jan Aurianne studio

La rue Eugène-Blot, la rue Massue, la rue des Laitières, la rue et la place Renon ont été réaménagées. La rue Renon a été rendue aux riverains, dans son sens de circulation définitif, nord-sud ; la partie nord de la rue, longeant la place, est quant à elle fermée à la circulation, sauf pendant les heures de pointe le matin, où elle est zone de rencontre (vitesse limitée à 20 km/h).

Les sols de granit clair dans le mail Renon, des plantations amplifiées rue Renon et rue Massue, les bancs et le mobilier urbain donnent un tout autre visage à la place, qui a bien sûr conservé ses arbres emblématiques.

Si hélas on a pu noter que leurs branches basses donnaient parfois de mauvaises idées à certains, et si des éléments dissuasifs pour la pratique du skate ont dû être ajoutés sur le mobilier urbain, la nouvelle place, jointe à l’îlot résidentiel, a déjà trouvé son rôle de lieu de vie dans le quartier. D’autant qu’à proximité, de nouveaux équipements ont vu le jour.

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Place Diderot

Le deuxième quartier concerné par le Projet de ville a été la place Diderot , dont les travaux ont été achevés à l'été 2012.

Les autres actualités de la rubrique :

Toute l'actualité

Commentaire(s)

Déni, écoute zéro. RESULTAT.
Non, il n'y a pas eu concertation des riverains et usagers, mais simulacres de concertation, abondamment relayés par une communication (au fait, combien d'employés au service communication, aux frais des contribuables?) submergeante et toujours outrageusement biaisée .
Aucun des avis des principaux intéressés n'a jamais été pris en compte, ni avant les travaux ni pendant.
Les nuisances pour la santé des nouveaux plans de circulation , du bruit apporté par des pavés totalement inutiles , ont été annoncées, puis signalées, par les habitants, à chaque réunion de quartier: réponse = DENI, ECOUTE ZERO.
La destruction coûteuse et honteuse de jardins de cachet, et richement plantés, cours Marigny, qui étaient entretenus par Paris et son grand savoir faire, a été inlassablement contestée par les Vincennois attentifs à ce fleuron de Vincennes offert à tous: réponse=DENI, ECOUTE ZERO.

LES FAITS, MAINTENANT:
117 ARBRES ADULTES DE 12 METRES ET PLUS en 4 alignements, notés comme "remarquables , à conserver ou à prolonger": ABATTUS (pour quelques uns seulement de "malades"). Ils seront REMPLACES PAR 85 MAGNOLIAS (DE QUELLE HAUTEUR?) SOIT UN TIERS DE MOINS : cherchez l'erreur! : combien mesureront ces "magnolias", arbres d'ornement (non d'alignement) au feuillage vernissé, si statique et peu vivant ?
Les arbustes prévus en 2d rang (2m maxi) ne sont pas des arbres.
Le gazon renforcé alternant en "pixels" , avec des dalles minérales et "tables arbustives" naines (niveau genou, aine, nombril !!!) ne rendront pas les élégants jardins à la française dévastés.
Que de snobisme, de vanité, de niaiserie, aux frais des Vincennois, à une heure où toutes les réflexions des architectes et urbanistes modernes s'attachent à faire le pari responsable de l'humain dans les villes.
Ce qui est prévu: une vague prairie, vide et plate, ponctuée d'anecdotiques brumisations et d'effets de lumières gadget de goût douteux.
LES REFERENCES POUR FAIRE CONFIANCE ?
Laideur de la place Sémard, laideur du parvis de la mairie et de ses bacs dérisoires, médiocrité des "massifs" remplaçant au pied de l'église le si joli jardin saccagé aux essences précieuses, (grenadier, etc...) , banalité pathétique de la partie sud rue Raymond du Temple, dont les rosiers Ronsard ont été sacrifiés là encore au caprice d'un édile qui voit en la ville sa propriété et son terrain de jeux.
Vincennes n'est pas une image virtuelle, mais une ville qui veut vivre, avec des arbres, du bien être, et non du caillou à perte de vue.
Elle ne veut pas être asphyxiée ni assommée de bruit , au service de buts qui ne sont pas les siens.
Au fait, plusieurs générations endettées par ce "projet" : combien ? Dans combien d'années, de décennies pourra-t-on réparer tout le mal fait?
Alors, si on sonnait la fin de la récré , et si on essayait enfin de limiter la casse ?
Vincennes, ce n'est pas une dalle, ce ne sont pas des barres, ce n'est pas un jeu de play mobiles

Leroy-Bédier Marie-Laure :

le 07-04-2017 à 17:48:54

Ville de Vincennes :

Bonjour,
permettez-nous de rappeler que quatre années de concertation ont eu lieu avant les travaux du centre-ville.
Sur le reste, il sera, compte tenu du ton et des qualificatifs employés, difficile de vous convaincre. N'hésitez pas à consulter le budget de la Ville où vous pourrez constater que les taux d'imposition n'évoluent pas cette année comme l'an dernier, et que les charges de personnel de la ville de Vincennes se situent à hauteur de 43% des dépenses réelles de fonctionnement, contre 56% pour les communes de même strate en moyenne. Sur le fond du projet, nous ne pouvons que vous renvoyer au Journal du Projet de ville.

regroupements
Des individus se regroupent chaque fin d’après-midi autour du monument au mort du square Jaurés pour consommer de l'alcool et laisser leurs détritus.Est-ce normal?

marcillac :

le 24-03-2017 à 15:29:08

Ville de Vincennes

bonjour, votre message est transmis aux services concernés, dont la police municipale. N'hésitez pas à la contacter directement lorsque vous constatez un problème qui vous semble nécessiter une intervention. Tél : 01 71 33 64 15

Cours Marigny, Pavés et incohérences
Bonjour,
Dans votre réponse à mon message du 22 février au sujet du pavage des allées du cours Marigny, vous pratiquez magistralement ce que l’on peut nommer La Langue de Bois. Vous expliquez le plus simplement du monde vous arranger avec la vérité. Vous êtes, de plus, en totale contradiction depuis le début des travaux avec cette sacro-sainte concertation que vous nous servez ad nauseam comme un mantra protecteur puisque vous admettez que vous vous affranchissez de respecter les réponses que vous donnez aux administrés, en revenant à votre guise sur vos affirmations. En un mot : vous nous endormez, ou tentez de le faire.
Que penser des propos de Monsieur le Maire dans cette coûteuse plaquette de présentation des travaux du cours Marigny (dans laquelle figure deux plans d’aménagement qui ne sont même pas identiques) lorsqu’il nous explique doctement que les réverbères de style du cours seront remplacés parce qu’ils ne sont pas efficients en matière d’éclairage puisqu’ils éclairent aussi sur les côtés et non pas seulement vers le sol, et qu’ils ne répondent plus aux normes environnementales vers lesquels toute municipalité doit tendre.
Que pensez effectivement des arguments de cette démonstration si on la confronte à votre volonté farouche de poursuivre le remplacement de l’enrobé par des pavés qui occasionneront, eux, 30% de bruit en plus que le goudron au passage des véhicules. Cela ne contrevient-il pas aussi en au respect des normes environnementales? Cela ne correspond-t-il pas également à un choix purement esthétique, « passéiste » et « inefficient » au même titre que la conservation de réverbères à lanternes.
Les pavés nouveaux que vous installerez n’ont pas plus de valeur patrimoniale que les réverbères du cours, et leur pose n’est pas plus légitime que le remplacement des réverbères.
D’autre part, les nuisances sonores et les vibrations dues aux pavés ayant été publiquement constatées après la réalisation des tranches précédentes des travaux, notamment avenue du Château, il est de la responsabilité de Monsieur le Maire de les prendre en compte car sa responsabilité pourrait être recherchée, même sans faute, du fait de l'autorisation d'un ouvrage public bruyant entraînant un préjudice spécial et anormal pour les tiers riverains de celui-ci.
Cordialement

Schneider Etienne :

le 17-03-2017 à 10:51:16
des axes oubliés
Que comptez vous faire pour la rue Defrance et le couloir de pollution irrespirable qu'elle devient avec la rue de Fontenay chaque soir et matin ? Pourquoi cette rue est-elle laissée à l'abandon et devient-elle de plus en plus laide, tant en termes d'aménagements que de trottoirs ? Pourquoi n'est-il pas mis fin aux trafics au vue des vincennois et aux attroupements et effets de bande autour de lieux qui deviennent peu rassurants, particulièrement pour les jeunes fille et les femmes seules ? Trop de différence criante entre les quartiers de Vincennes et c'est regrettable. Seuls les jardiniers de la ville apportent leur réconfort et leur savoir faire. Ils sont à féliciter.

d'oria :

le 15-03-2017 à 22:52:09

Ville de Vincennes

Bonjour,
Si le Projet de ville est une opération importante menée sur plusieurs années en particulier en centre-ville, les autres quartiers de Vincennes ne sont pas pour autant délaissés et des opérations de modernisation et création d'espaces apaisés sont régulièrement programmées dans tout Vincennes.
La rue Defrance n'est ainsi pas oubliée : depuis longtemps, la ville sollicitait le Conseil départemental afin que cette voie, sur laquelle la Ville ne peut intervenir seule, puisse être requalifiée. Ces travaux sont désormais programmés, et la rue Defrance fera l'objet d'un espace apaisé (piste cyclable, plateaux surélevés), réalisé. Ces travaux seront scindés sur plusieurs exercices, mais le démarrage est prévu dès cette année. La Ville procédera en complément à la modernisation / requalification cette année également de la section Libération-Dequen.
Quant aux regroupements et à l'insécurité que vous évoquez, n'hésitez pas à nous communiquer via les formulaires de contact les faits précis auxquels vous faites référence afin que la police municipale en soit informée ou que nous puissions mieux vous répondre sur les actions entreprises. Sachez néanmoins que depuis plusieurs années, des opérations de surveillance ciblées ont permis de lutter efficacement contre ces phénomènes dans différents quartiers de notre ville.

square jaurés
Les travaux de rénovation sont nécessaires sur le cours, assez dégradé.Espérons que le charme de cet espace sera préservé.Par contre, il faudrait un meilleur nettoyage autour du Cours Marigny qui me semble souvent négligé, comme toutes les rues de la"zone retranchée". Par ailleurs, l'ouverture du square a entrainé sa fréquentation par des individus qui y laissent régulièrement des saletés autour du monument, manque de respect total dans ce lieu.

Qui a eu l'idée d'ouvrir ce square?
message posté en septembre 2016 resté sans réponse.

lorrain :

le 13-03-2017 à 10:06:33

Ville de Vincennes

Bonjour, suite aux travaux, l'entretien et le nettoyage de la partie centrale du cours, jusqu'alors propriété de la ville de Paris, reviendront bien à Vincennes. Nous prenons bien note de vos remarques concernant la propreté dans ce secteur, qui seront transmises au service concerné.

La municipalité en plein macronisme
Bonjour,

Je cite votre réponse du 27 août 2016 au sujet des travaux cours Marigny:
"Un plan avec les chaussées et trottoirs sera prochainement publié, un délai était nécessaire pour ajuster l'intégration des pistes cyclables. Les plans et les détails du programme de travaux cours Marigny seront largement communiqués dans un journal Projet de ville à paraître en octobre. La rue de Condé-sur-Noireau est bien traitée en enrobé, conformément à ce qui avait été prévu. Seuls les plateaux traversants y sont pavés. De la même manière il est bien prévu de l'enrobé avec des plateaux traversants pavés sur le cours Marigny.

"Prochainement","journal en octobre", "enrobé drainant". Je vous laisse juge de la fausseté des informations prodiguées, surtout lorsque l'on voit que sur le visuel de la chaussée du cours Marigny, soit 4 mois après la date donnée, que l'enrobé a largement cédé la place à des pavés. Comment donner crédit à vos affirmations.

Schneider Etienne :

le 23-02-2017 à 23:21:12

Ville de Vincennes

Effectivement, la sortie du journal projet de Ville était initialement prévue en octobre ; la Direction de la communication a pris du retard sur son élaboration, et il a été décidé de le reporter après les vacances de Noël pour le diffuser à une période plus adaptée. Les vacances de février sont venues très vite et donc nous avons diffusé ce journal dès le retour des vacances à l'ensemble des Vincennois. Ce délai a permis d'y intégrer les nouveaux plans qui prennent en compte le choix, plus cohérent avec les objectifs issus de la concertation, de paver l'entièreté des voies, même si, c'est vrai, dans un état transitoire du projet, l'enrobé a été envisagé comme nous vous l'avions répondu à l'époque.

entretien
Les visuels ne sont pas mal, mais espérons que les espaces verts le long des tottoirs seront entretenus!
Les caniveaux du cours étaient plutôt sales ces dernières années et les plates bandes plantées dans le centre ces dernières années sont dans un état lamentable,....

lorrain1974 :

le 13-02-2017 à 15:23:35
travaux
la rue des 3 territoires a été bloqué pendant 3 semaines au mois de janvier pour 4 jours de travaille !!!!!!!! la stationnement est tellement difficile a vincennes était il vraiment nécessaire de bloquer la rue aussi longtemps sachant que les travaux ont repris au mois de fevrier et que les panneaux pour signaler les travaux annoncent la fin pour le 30 janvier !!!!!!!!

cabon :

le 03-02-2017 à 16:37:46
Circulation du 124
Bonsoir cela fait depuis septembre que la ligne 124 ne passe plus sur la rue Charles silvestri à cause de travaux. On nous a annoncé une reprise le 28 novembre puis le 13 janvier 2017 et maintenant le 31 janvier!!! c'est inadmissible en sachant que la rue à était re ouverte il y a déjà 1 semaine,tous les voitures y repassent sauf le 124 pour qu'elles raison s'il vous plait nous devrons encore attendre fin janvier pour retrouver le 124 à son itinéraire habituelle.

mbaya jeremy :

le 11-01-2017 à 22:46:43

Ville de Vincennes

Vous pouvez l'imaginer, nous ne prenons pas particulièrement plaisir à créer des désagréments aux usagers, et des réserves sur certains des travaux effectués nécessitent leur prolongation. Par ailleurs, la mise en œuvre de l'asphalte sur les trottoirs a été reportée à la semaine du 23/01 à cause des températures annoncées pour la semaine prochaine. La rue Charles Silvestri n'est pas fermée en permanence à la circulation mais il est aussi plus simple pour la RATP de ne pas faire changer de parcours plusieurs fois à ses machinistes.

Circulation du bus 124
Lu ce jour : "Suite à une prise de retard des travaux rue Charles Silvestri effectués par la mairie de Vincennes, la déviation est prolongée jusqu'au 31 janvier 2017". A se demander si ces travaux vincennois se finiront un jour. Décevant !
Cordialement.

Fontenaysien :

le 11-01-2017 à 10:14:42
  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion