Projet de ville : les travaux en cours

La 3e phase du Projet de ville se poursuit dans un lieu important pour Vincennes et pour les Vincennois : le cours Marigny, qui retrouvera à l’issue des travaux sa vocation d’espace vert fleuri et arboré et de lieu de promenade. Les travaux doivent durer jusqu'au printemps 2018.

Les travaux en cours

Les travaux se déroulent du lundi au vendredi de 7h à 19h.

Propriété de la Ville de Paris sur le territoire vincennois, le cours Marigny a fait l’objet d’une convention entre les deux villes en vue de son embellissement. La Ville de Paris, consciente de l’urgence à rénover cet espace vert vieillissant, a partagé le souhait de la municipalité de donner une nouvelle dynamique à ce lieu.

Entamée en mars, la rénovation du cours Marigny dans le cadre du projet de ville se poursuit :

  • côté impair (voie ouest du cours) : dans un premier temps, travaux sur la section située entre la rue du Midi et la rue Lejemptel
    • circulation et stationnement interdits côté impair du cours Marigny entre la rue du Midi et la rue Lejemptel (y compris le carrefour avec cette dernière)
    • depuis la rue du Midi, une déviation est mise en place via la voie transversale bordant l’esplanade de l’hôtel de ville, qui change donc de sens et doit, le temps des travaux, être empruntée dans le sens ouest-est, de la rue du Midi vers la rue de Condé-sur-Noireau
    • rue Lejemptel : circulation réservée aux riverains dans les deux sens entre la rue Raymond-du-Temple et le cours Marigny
    • dans la transversale située au niveau de la rue d’Idalie : inversion du sens de circulation (est-ouest)   ; le cours Marigny formera également une impasse au nord de cette voie transversale jusqu’à la rue Lejemptel.
  • À l’issue de cette nouvelle phase, courant décembre, les travaux se poursuivront au sud de la rue Lejemptel jusqu’à l’avenue de Paris.
  • espaces centraux : les plantations auront lieu aux mois de novembre / décembre, saison la plus favorable à cette opération

À l’issue du projet, la partie centrale du cours comptera 50 % d’espaces végétalisés en plus, 34 arbres de plus qu’actuellement, des bancs, bosquets, tables arbustives, tapis de vivaces, brumisateurs, un éclairage adapté et moins énergivore, des bandes cyclables sur la chaussée et des trottoirs praticables.

Ce chantier bénéficie d'une subvention de 500.000 euros de la Métropole du Grand Paris 

 

Renseignements au 0 805 05 94 00
(appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h).

Pendant toute la durée du chantier, du matériel est stocké cours Marigny, au nord-est, le long de l’espace où est située la statue du Général Daumesnil, et c’est finalement également dans ce secteur qu’est installée la base logistique du chantier.

Projet de ville : Le cours Marigny - cliquez pour voir en grand

Projet de ville : La piste cyclable - cliquez pour voir en grand

 

Cours Marigny : un espace de promenade continu entre la mairie et le château - cliquez pour voir en grand

© DR

Insolite : un puits place Pierre-Sémard
Dans le cadre de travaux Projet de ville de la place Pierre-Sémard, les ouvriers du chantier découvraient en juin 2014 un très beau puits maçonné de 14 mètres de profondeur à l’angle Montreuil-Aubert.

"Nous n’avons trouvé aucune trace de l’existence de ce puits au service des Archives, soulignait Laurent Lafon. J’ai toutefois demandé d’intégrer cet ouvrage, découvert à proximité de l’arbre de la Liberté, dans l’aménagement de la nouvelle place."

© Thierry Guillaume

C’est chose faite. Le puits est à nouveau visible, recouvert d’une dalle vitrée pour la plus grande curiosité des nombreux passants sur cette place.

Pourquoi a-t-on abattu des arbres cours Marigny ? Seront-ils remplacés ?
Bien entendu, tous les arbres seront remplacés ; ceux qui ont été abattus dès cette semaine, avec l'installation du chantier, avaient de toute façon vocation à l'être. Ces arbres d'alignement du Cours Marigny étaient devenus dangereux à cause de la présence d'un champignon, le Phellin tacheté (phellinus punctatus). Les mycéliums de ce champignon attaquent la structure interne, si bien que si n'est pas visible à l'œil nu ; mais on peut observer facilement ce phénomène une fois l'arbre coupé. Ces attaques parasitaires peuvent entraîner des chutes de  branches ou d'arbre complet  à tout moment de l'année.
À noter, les arbres malades abattus les années précédentes cours Marigny et qui n'ont pas encore été remplacés le seront aussi dans le cadre du Projet de ville
Depuis 2006, la Ville n'a pas cessé de développer ses espaces verts, la végétalisation des toitures, et a mis en place de nombreux hôtels à insectes et nichoirs à oiseaux dans le cadre d'une attention constante portée à la biodiversité. Quant au cours Marigny, il a bien sûr vocation dans le cadre des travaux à rester un espace vert.

Des vitesses de circulation limitées en centre-ville :

  • Avenue du Château vitesse limitée à 30 km/h ;
  • Rue du Midi, rue de l’Église et rue Raymond-du-Temple : vitesse limitée à 20 km/h

À noter : Le double-sens cyclable permet aux cyclistes d’emprunter dans les deux sens une voie où les automobilistes circulent pour leur part en sens unique. Bien que généralisé en France depuis 2010, par manque d’habitude, les automobilistes n’ont pas le réflexe de regarder de chaque côté, tout comme certains piétons. La prudence et la courtoisie restent donc de mise !

Ailleurs dans la ville

Réaménagement du secteur de la place Bérault

Une concertation a été initiée en 2016 en vue du réaménagement du secteur de la place Bérault.

Cette opération est programmée pour 2018, ces travaux ne pouvant être menés en même temps que le réaménagement du pont de la République .

La rénovation de la place Bérault et de ses abords permettra d’améliorer la circulation sur l’avenue de la République et la desserte de la gare RER de Vincennes, ainsi bien sûr que la vie du quartier.

Haut de page

Pour se tenir informé

Pour se tenir informé sur les travaux en cours, vous pouvez aussi

Vous pouvez également appeler le numéro vert Projet de ville pour toutes questions urgentes concernant les travaux :
 le 0805 05 94 00

Enfin sont à votre disposition les lettres info travaux distribuées suivant l’actualité du chantier.

Haut de page

Stationnement : ne tournez pas en rond pendant les travaux !

  • Parking souterrains : 1 heure gratuite dans les 3 parkings du centre-ville (600 places)

Le Conseil municipal, lors de sa séance du 27 avril 2011, a approuvé une modification de tarif instaurant une première heure gratuite, suivie d’une deuxième heure à un coût modéré (1,60 €).

Ces tarifs sont valables dans les parkings :

L'heure gratuite est cumulable avec l'heure de stationnement offerte par les commerçants  du Centre-ville adhérents de l'association Lacomidi

Pour pallier ce déficit, environ 75 places de stationnement sont mises en place cours Marigny (voir sur le plan  ), ce qui nécessite la fermeture temporaire des bandes cyclables.

Le projet de ville a été conçu avec le souci de préserver l’offre globale de stationnement.
À l'issue des travaux, des places en surface seront supprimées. Le projet prévoit cependant des places "dépose-minute" rue du Midi, rue Raymond-du-Temple ainsi que rue Robert-Giraudineau afin de permettre aux automobilistes de laisser un passager, charger ses courses etc.
Quant au stationnement souterrain, avec le parking qui doit voir le jour dans la cadre des futurs travaux de l’îlot Fontenay, et dont la capacité a été portée à 255 places, le nombre de places de stationnement disponibles en sous-sol dans le centre de Vincennes sera de près de 1 500 !

Haut de page

Le Projet de ville porte sur trois quartiers distincts de Vincennes

  • le quartier Renon , à l’ouest (travaux terminés à l'été 2013)
  • le quartier  Diderot , à l’est (travaux terminés à l'été 2012)
  • le Centre-ville (travaux commencés en mai 2011)

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Centre-ville

Voir le détail des travaux en cours

Les matériaux
Ce chantier de 68 000 m² au total est l’un des plus importants actuellement en France, notamment en raison de la très grande surface traitée en pierre calcaire (55 % de la surface totale du projet global dont 97 % provient de France – Bourgogne et Lozère – et 3 % de Belgique). Certaines pierres proviennent aussi d’Inde (22 %), choisies comme dans de nombreux réaménagements du même type pour leurs caractéristiques techniques qui en font les plus adaptées pour la réfection des chaussées. L’entreprise chargée de ce lot respecte toutes les normes en vigueur et notamment le marquage CE attestant de la conformité des marchandises, et impose également une charte des droits sociaux fondamentaux à tous les partenaires de sa filière production et de sa filière d’importation, dans un souci d’éthique, de déontologie et de respect des principes universels des droits de l’homme, selon les critères de l’Organisation mondiale du travail, tel que demandé dans le cahier des charges qui a servi à la consultation de marchés publics.

Quartier Renon

Troisième secteur concerné par le projet de ville, après la place Diderot à l’est et le centre-ville, le quartier Renon a terminé sa mue à l'automne 2013.

© PY Jan Aurianne studio

La rue Eugène-Blot, la rue Massue, la rue des Laitières, la rue et la place Renon ont été réaménagées. La rue Renon a été rendue aux riverains, dans son sens de circulation définitif, nord-sud ; la partie nord de la rue, longeant la place, est quant à elle fermée à la circulation, sauf pendant les heures de pointe le matin, où elle est zone de rencontre (vitesse limitée à 20 km/h).

Les sols de granit clair dans le mail Renon, des plantations amplifiées rue Renon et rue Massue, les bancs et le mobilier urbain donnent un tout autre visage à la place, qui a bien sûr conservé ses arbres emblématiques.

Si hélas on a pu noter que leurs branches basses donnaient parfois de mauvaises idées à certains, et si des éléments dissuasifs pour la pratique du skate ont dû être ajoutés sur le mobilier urbain, la nouvelle place, jointe à l’îlot résidentiel, a déjà trouvé son rôle de lieu de vie dans le quartier. D’autant qu’à proximité, de nouveaux équipements ont vu le jour.

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Place Diderot

Le deuxième quartier concerné par le Projet de ville a été la place Diderot , dont les travaux ont été achevés à l'été 2012.

Les autres actualités de la rubrique :

Toute l'actualité

Commentaire(s)

pitie pour le jasmin et le lilas
pitie laissez nous les arbres a l'angle de la rue lamartine et d'estienne d'orves Il ya un jasmin qui embaume le quartier tous les ans au mois de septembre et j'espere que vous allez trouver un moyen de cacher cet affreux rer qui maintenant se voit comme le nez au milieu du visage ....

douguedroit :

le 25-04-2014 à 20:24:50

Ville de Vincennes

Comme vous, la Municipalité attache une importance majeure à la préservation de l'environnement. Ainsi, seuls les arbres malades ou présentant un risque pour les riverains ou le domaine public sont coupés. Nous souhaitons bien sûr pouvoir conserver ces lilas en l'état et tout est mis en œuvre pour faire de la place Pierre-Sémard un espace embelli, agréable et arboré. Néanmoins, l'organisation des réseaux souterrains de gaz et l'électricité pourrait nécessiter que des tranchées soient creusées. Le cas échéant nous serons contraints de retirer les arbres.
Soyez toutefois assurée qu'en cas d'abattage, et si le terrain le permet, de nouvelles essences seront évidemment replantées après les travaux.

Couper des arbres sur la place du RER, un vrai scandale !
Monsieur le Maire,
Quand j'ai reçu un tract dans ma boite à lettres la semaine passée informant des travaux qui auraient lieu dans ma rue (de Montreuil) et de la destruction de la place du RER, j'ai pensé que tout serait fait pour conserver les arbres de cette place.
Ce matin, en allant prendre le RER, j'ai constaté avec HORREUR que les tronçonneuses étaient à l'oeuvre et que les arbres étaient en train d'être abattus !!! Ceci est un véritable SCANDALE !!! Non seulement on refait une place qui n'en n'avait aucun besoin et qui était fort agréable (folie des grandeurs, syndrome Hausmann ?), mais en plus on coupe des arbres qui étaient magnifiques. Quand bien même il serait prévu de les remplacer (par des arbres... en pots ! comme dans la rue du Midi ?), cela mettra des ANNEES avant que les arbres jouent leur rôle esthétique et d'ombrage. Cette décision est proprement scandaleuse. La réfection du centre était une occasion unique de planter des arbres en pleine ville. Mais non, pas un seul arbre n'a été planté et ce sont pas les ridicules pots de fleurs géants qui font passer des vessies pour des lanternes.
Si j'en juge par les visages attérrés que j'ai croisés ce matin sur la place du RER, je ne suis pas la seule personne à trouver cette décision hallucinante ! J'espère que comme moi, de nombreux Vincennois protesteront contre ces abattages. Et j'espère que le pavage que vous utiliserez pour la place sera différent de celui utilisé pour les trottoirs du centre car je vous garantis des plaintes en série les jours de pluies quand les usagers du RER, bien plus nombreux que les passants du centre, se casseront la figure sur les pavés glissants (comme j'ai pu le constater à plusieurs reprises cet hiver dans le centre).

pierson veronique :

le 18-04-2014 à 09:58:54

Ville de Vincennes

Bonjour, comme cela vous a été indiqué dans le courrier que vous avez dû recevoir, le réaménagement du centre-ville, élaboré avec l’aide d’une équipe d’architectes urbanistes qualifiés, a été conçu avec comme volonté première d’offrir aux habitants un cadre de vie toujours plus qualitatif et fonctionnel. Ainsi que vous l'aurez peut-être lu dans la lettre Info Travaux du mois d'avril, plusieurs milliers de visiteurs traversent chaque jour la place Pierre-Sémard, allant et venant de la gare RER au centre-ville. Il était donc temps de procéder à la réhabilitation de la place, pour le confort et la sécurité de tous.
Comme vous pouvez déjà le constater dans la rue du Midi, ou encore dans les rues Lejemptel et Saulpic, la ville de Vincennes n'hésite pas, dès lors que cela est possible, à végétaliser ses rues. Ainsi, il est évidemment prévu la replante d'une vingtaine de magnolias, tous en terre, de part et d'autre de la place, à l'issue des travaux.
Rue Lamartine, les lierres seront remplacés par de l'hydrangea petiolaris , une plante grimpante. Les jardinières, quant à elles, seront garnies de nombreuses essences telles que l'anémone "Queen Charlotte" et l'iris sibirica "Sparkling rose".
S'agissant de la coupe des arbres , nous comprenons que celle-ci ait pu susciter de vives réactions de la part des riverains. Néanmoins sachez qu'outre la nécessité de cette intervention pour le bon déroulement des travaux, le bilan phytosanitaire de certains arbres nécessitait leur coupe ; notamment le Ginkgo Biloba femelle .
En effet, à ce stade de croissance, l'arbre commençait à produire des ovules à l'odeur nauséabonde très indisposante. Il était donc impératif de le couper pour éviter toute gêne, à l'instar de nombreuses collectivités confrontées à cette situation et qui ont aussi dû procéder à l'abattage de ces essences.

Pourquoi des bancs verts?
Bonjour,
Je trouve que ce projet est une réussite même si c'est vrai que c'est compliqué de se garer.
Ce que je ne m'explique pas ce sont les bancs verts autour de la place de l'Eglise.
Je sais bien qu'il s'agit d'une affaire de goûts mais honnêtement au soleil c'est triste et sous la pluie encore plus. Et puis ce vert sur ce blanc, tout fout le camp.Non?A bientôt.

DUHARD OLIVIER :

le 14-06-2013 à 21:18:12
TRAVAUX... SUITE
J'apprends grâce aux interventions écrites des uns et des autres que l'ambition de la ville est de restreindre les flux automobiles dans Vincennes. Soit.

Cette ville historique mérite rénovation, embellisements nécessaires et circulation modérée, sans pénaliser pour autant les propriétaires de vehicule.

Pourquoi, dans ce cas, envisager la démolition de la partie pietonne de la rue Raymond du Temple, débouchant face au Chateau.

Des travaux y ont été effectués il y a dix ans seulement, des arbres y ont été plantés à cette époque et commencent maintenant à atteindre une belle taille... et on voudrait maintenant nous faire admettre qu'il convient de les déraciner pour créer... quoi ? une voie nouvelle de circulation ?

Je ne crois pas une seconde aux dénégations. Une fois "débarassée" de ses arbres, cette rue sera, à plus ou moins long terme, ouverte aux voitures.

Outre le fait qu'Il faudra expliquer aux vincennois qu'ils doivent payer maintenant pour démolir ce qui a été payé il y a dix ans je ne vois pas l'intérêt de démolir cette portion de rue, charmante.

J'ai un peu de mal à comprendre, ainsi que d'autres si j'en crois les commentaires précédents, la logique qui a présidé à l'élaboration de ces plans.

SAGASPE BEATRICE :

le 09-01-2013 à 17:23:05
Au revoir et à jamais!
Votre ville est devenue folle, après tout un été de travaux les marteaux piqueurs sont de retour et détruisent dès 8h du matin le travail qui a été fait pour on ne sait quelle raison. C'est la troisième fois que les travailleurs détruisent ce qui a été fait peu de temps avant!
Mais comme on dit "au revoir, au revoir président" nous quittons enfin cette ville gérée on ne sait de quelle façon et ne laisseront plus un centime dans vos caisses! ADIEU, région parisienne et à jamais!

Jean Martin :

le 05-12-2012 à 08:46:04
Trop c'est trop
Votre ville est devenue folle, après tout un été de travaux les marteaux piqueurs sont de retour et détruisent dès 8h du matin le travail qui a été fait pour on ne sait quelle raison. C'est la troisième fois que les travailleurs détruisent ce qui a été fait peu de temps avant!
Mais comme on dit "au revoir, au revoir président" nous quittons enfin cette ville gérée on ne sait de quelle façon et ne laisseront plus un centime dans vos caisses! ADIEU, région parisienne et à jamais!

Martin Jean :

le 05-12-2012 à 08:42:21
réflexions d'un ancien vincennois
Monsieur le Maire,
Bonjour,
C'est avec stupéfaction et désolation que j'ai découvert ma ville natale ou j'ai vécu cinquante ans. Participant des autophobes le nouveau VINCENNES est une horreur, et surtout pour les gens comme moi handicapés, car tout comme à PARIS, si l'on ne peut marcher, faire du vélo utiliser un transport en commun on devient un paria pas bien venu. J'ai bien connu M. CLOUET et M. SOUVEINE pour qui j'ai aidé à tenir des bureaux de votes et j'ai le souvenir de personnes ayant grand souci des personnes âgées et des handicapés a l'heureuse époque ou nous ne connaissions pas l'autophobie et la peste verte.
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, mes salutations très distinguées.
Yvon LE GALL

LE GALL YVON :

le 29-10-2012 à 16:30:46

Cher Monsieur,
Nous avons pris connaissance avec la plus grande attention de vos remarques.
Le Projet de Ville a pris en compte l’accessibilité de la voirie pour les personnes présentant un handicap et a prévu ainsi des places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite, en accroissement dans ce secteur comme dans l'ensemble de la ville. Comme vous aurez pu le constater par ailleurs dans les rues achevées, la largeur des trottoirs répond aussi à ce souci d'accessibilité constamment poursuivi par ce projet.
Quant à votre remarque sur la place laissée à l'automobile, le Projet de ville a pour ambition de concilier l'ensemble des usages et des modes des transport. Il a été conçu avec le souci de préserver l’offre globale de stationnement. À l'issue des travaux, des places en surface sont certes supprimées, mais le projet prévoit le développement du stationnement souterrain, ainsi que des places «dépose-minute» rue du Midi, rue Raymond-du-Temple ainsi que rue Robert-Giraudineau afin de permettre aux automobilistes de laisser un passager, charger ses courses etc. Des places de stationnement supplémentaires ont aussi été mise en oeuvre cours Marigny, et différentes mesures ont été prises pour limiter les difficultés de stationnement pendant les travaux (http://www.vincennes.fr/Cadre-de-vie/Urbanisme/Projet-de-ville/Projet-de-ville-les-travaux-en-cours#stationnementpendanttravaux  ).

C'est beau mais...
Bonjour,

Vous refaites le quartier depuis la jonction de la rue de Fontenay et de la rue de la République, soit, les changements sont mignons et en apparence assez appréciables. Mais vous, selon une politique idéologique, réduisez drastiquement le nombre de place de stationnement dans ce quartier exclusivement résidentiel. J'insiste sur exclusivement! A l'exception de quelques commerces de toute proximité bien entendu.

Vous avez donc décidé de transformer un quartier où nous n'avions que quelques rares difficultés pour se garer et donc abandonner au plus vite notre véhicule en un début de petit cauchemar quotidien.

Non, nous ne prendrons pas tous un abonnement hors de prix pour une place dans les parkings. Et Oui nous pouvons avoir besoin de nos véhicules régulièrement.

Entre les dos d'âne tous les 5 mètres qui font accélérer et freiner sans arrêt des gens pourtant capables d'être responsables et de rouler au pas qui créent donc nuisances sonores et pollution accrue et le nouveau besoin de tourner d'avantage pour se garer, pas sur que l'opération soit saine. Bref! Encore une bonne raison de tout plaquer pour dire adieu à cette région parisienne qui perd tout son sens au fil des années.

Bertrand :

le 02-07-2012 à 11:37:09

Ville de Vincennes
Concernant le Projet de ville, celui-ci constitue un ambitieux aménagement destiné à faciliter avant tout le déplacement des piétons et à accroître leur agrément dans une zone de forte concentration de commerces. À ce titre, le Projet est très favorablement accueilli par l'ensemble des Vincennois.
Toutefois, consciente des difficultés que peuvent rencontrer certains automobilistes et riverains pour stationner leur véhicule, et soucieuse de préserver l'offre globale de stationnement, la Ville a prévu la création prochaine d'un parking de 291 places sur l'Îlot Fontenay, palliant ainsi la disparition de 159 places dans le cadre du Projet de ville. De plus, l'ensemble des parkings Vinci de la ville sont ouverts 24/24h. Sont également prévues en centre ville des places de stationnement de courte durée limitées à 15 minutes.
À noter également que depuis le 1er juin 2011, le stationnement est autorisé sur les aires de livraison, de 19h à 7h.
Enfin, depuis plusieurs années, la Ville n'a cessé d'étendre les zones de stationnement résidentiel afin de réserver en priorité le stationnement aux Vincennois, à des tarifs préférentiels. Une carte de stationnement résidentiel donnant accès à ces tarifs préférentiels est disponible gratuitement à l'accueil de l'Hôtel de ville ou sur vincennes.fr .
Concernant la présence de ralentisseurs à de multiples endroits, ceux-ci ont vocation à garantir le respect de la limitation de la vitesse à 30 km/h permettant de concilier harmonieusement les différents modes de circulation.

C'est beau
La rue du midi est superbe vivement la fin des travaux ! Attendons donc... encore ;-)

Frossart Valerie :

le 04-03-2012 à 09:45:03
Travaux Rue du commandant Mowat
Bonjour,

Aucune information sur la rue du Commandant Mowat ! Pourquoi ?

Gérald :

le 14-12-2011 à 12:15:02

Ville de Vincennes
Les travaux de la rue du Commandant Mowat ne sont pas liés au Projet de ville, mais à la création de l'itinéraire cyclable Nord-Sud .
Vous pouvez retrouver l'intégralité des travaux  en cours (Projet de ville et autres) sur le plan interactif de la ville (en suivant le lien "travaux  " présent sur toutes les pages du site, en bas de la page à droite, bloc "en 1 clic")

  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion