Projet de ville : les travaux en cours

La 3e phase du Projet de ville se poursuit dans un lieu important pour Vincennes et pour les Vincennois : le cours Marigny, qui retrouvera à l’issue des travaux sa vocation d’espace vert fleuri et arboré et de lieu de promenade. Les travaux doivent durer jusqu'au printemps 2018.

Les travaux en cours

Les travaux se déroulent du lundi au vendredi de 7h à 19h.

Propriété de la Ville de Paris sur le territoire vincennois, le cours Marigny a fait l’objet d’une convention entre les deux villes en vue de son embellissement. La Ville de Paris, consciente de l’urgence à rénover cet espace vert vieillissant, a partagé le souhait de la municipalité de donner une nouvelle dynamique à ce lieu.

Entamée en mars, la rénovation du cours Marigny dans le cadre du projet de ville se poursuit :

  • côté impair (voie ouest du cours) : dans un premier temps, travaux sur la section située entre la rue du Midi et la rue Lejemptel
    • circulation et stationnement interdits côté impair du cours Marigny entre la rue du Midi et la rue Lejemptel (y compris le carrefour avec cette dernière)
    • depuis la rue du Midi, une déviation est mise en place via la voie transversale bordant l’esplanade de l’hôtel de ville, qui change donc de sens et doit, le temps des travaux, être empruntée dans le sens ouest-est, de la rue du Midi vers la rue de Condé-sur-Noireau
    • rue Lejemptel : circulation réservée aux riverains dans les deux sens entre la rue Raymond-du-Temple et le cours Marigny
    • dans la transversale située au niveau de la rue d’Idalie : inversion du sens de circulation (est-ouest)   ; le cours Marigny formera également une impasse au nord de cette voie transversale jusqu’à la rue Lejemptel.
  • À l’issue de cette nouvelle phase, courant décembre, les travaux se poursuivront au sud de la rue Lejemptel jusqu’à l’avenue de Paris.
  • espaces centraux : les plantations auront lieu aux mois de novembre / décembre, saison la plus favorable à cette opération

À l’issue du projet, la partie centrale du cours comptera 50 % d’espaces végétalisés en plus, 34 arbres de plus qu’actuellement, des bancs, bosquets, tables arbustives, tapis de vivaces, brumisateurs, un éclairage adapté et moins énergivore, des bandes cyclables sur la chaussée et des trottoirs praticables.

Ce chantier bénéficie d'une subvention de 500.000 euros de la Métropole du Grand Paris 

 

Renseignements au 0 805 05 94 00
(appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h).

Pendant toute la durée du chantier, du matériel est stocké cours Marigny, au nord-est, le long de l’espace où est située la statue du Général Daumesnil, et c’est finalement également dans ce secteur qu’est installée la base logistique du chantier.

Projet de ville : Le cours Marigny - cliquez pour voir en grand

Projet de ville : La piste cyclable - cliquez pour voir en grand

 

Cours Marigny : un espace de promenade continu entre la mairie et le château - cliquez pour voir en grand

© DR

Insolite : un puits place Pierre-Sémard
Dans le cadre de travaux Projet de ville de la place Pierre-Sémard, les ouvriers du chantier découvraient en juin 2014 un très beau puits maçonné de 14 mètres de profondeur à l’angle Montreuil-Aubert.

"Nous n’avons trouvé aucune trace de l’existence de ce puits au service des Archives, soulignait Laurent Lafon. J’ai toutefois demandé d’intégrer cet ouvrage, découvert à proximité de l’arbre de la Liberté, dans l’aménagement de la nouvelle place."

© Thierry Guillaume

C’est chose faite. Le puits est à nouveau visible, recouvert d’une dalle vitrée pour la plus grande curiosité des nombreux passants sur cette place.

Pourquoi a-t-on abattu des arbres cours Marigny ? Seront-ils remplacés ?
Bien entendu, tous les arbres seront remplacés ; ceux qui ont été abattus dès cette semaine, avec l'installation du chantier, avaient de toute façon vocation à l'être. Ces arbres d'alignement du Cours Marigny étaient devenus dangereux à cause de la présence d'un champignon, le Phellin tacheté (phellinus punctatus). Les mycéliums de ce champignon attaquent la structure interne, si bien que si n'est pas visible à l'œil nu ; mais on peut observer facilement ce phénomène une fois l'arbre coupé. Ces attaques parasitaires peuvent entraîner des chutes de  branches ou d'arbre complet  à tout moment de l'année.
À noter, les arbres malades abattus les années précédentes cours Marigny et qui n'ont pas encore été remplacés le seront aussi dans le cadre du Projet de ville
Depuis 2006, la Ville n'a pas cessé de développer ses espaces verts, la végétalisation des toitures, et a mis en place de nombreux hôtels à insectes et nichoirs à oiseaux dans le cadre d'une attention constante portée à la biodiversité. Quant au cours Marigny, il a bien sûr vocation dans le cadre des travaux à rester un espace vert.

Des vitesses de circulation limitées en centre-ville :

  • Avenue du Château vitesse limitée à 30 km/h ;
  • Rue du Midi, rue de l’Église et rue Raymond-du-Temple : vitesse limitée à 20 km/h

À noter : Le double-sens cyclable permet aux cyclistes d’emprunter dans les deux sens une voie où les automobilistes circulent pour leur part en sens unique. Bien que généralisé en France depuis 2010, par manque d’habitude, les automobilistes n’ont pas le réflexe de regarder de chaque côté, tout comme certains piétons. La prudence et la courtoisie restent donc de mise !

Ailleurs dans la ville

Réaménagement du secteur de la place Bérault

Une concertation a été initiée en 2016 en vue du réaménagement du secteur de la place Bérault.

Cette opération est programmée pour 2018, ces travaux ne pouvant être menés en même temps que le réaménagement du pont de la République .

La rénovation de la place Bérault et de ses abords permettra d’améliorer la circulation sur l’avenue de la République et la desserte de la gare RER de Vincennes, ainsi bien sûr que la vie du quartier.

Haut de page

Pour se tenir informé

Pour se tenir informé sur les travaux en cours, vous pouvez aussi

Vous pouvez également appeler le numéro vert Projet de ville pour toutes questions urgentes concernant les travaux :
 le 0805 05 94 00

Enfin sont à votre disposition les lettres info travaux distribuées suivant l’actualité du chantier.

Haut de page

Stationnement : ne tournez pas en rond pendant les travaux !

  • Parking souterrains : 1 heure gratuite dans les 3 parkings du centre-ville (600 places)

Le Conseil municipal, lors de sa séance du 27 avril 2011, a approuvé une modification de tarif instaurant une première heure gratuite, suivie d’une deuxième heure à un coût modéré (1,60 €).

Ces tarifs sont valables dans les parkings :

L'heure gratuite est cumulable avec l'heure de stationnement offerte par les commerçants  du Centre-ville adhérents de l'association Lacomidi

Pour pallier ce déficit, environ 75 places de stationnement sont mises en place cours Marigny (voir sur le plan  ), ce qui nécessite la fermeture temporaire des bandes cyclables.

Le projet de ville a été conçu avec le souci de préserver l’offre globale de stationnement.
À l'issue des travaux, des places en surface seront supprimées. Le projet prévoit cependant des places "dépose-minute" rue du Midi, rue Raymond-du-Temple ainsi que rue Robert-Giraudineau afin de permettre aux automobilistes de laisser un passager, charger ses courses etc.
Quant au stationnement souterrain, avec le parking qui doit voir le jour dans la cadre des futurs travaux de l’îlot Fontenay, et dont la capacité a été portée à 255 places, le nombre de places de stationnement disponibles en sous-sol dans le centre de Vincennes sera de près de 1 500 !

Haut de page

Le Projet de ville porte sur trois quartiers distincts de Vincennes

  • le quartier Renon , à l’ouest (travaux terminés à l'été 2013)
  • le quartier  Diderot , à l’est (travaux terminés à l'été 2012)
  • le Centre-ville (travaux commencés en mai 2011)

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Centre-ville

Voir le détail des travaux en cours

Les matériaux
Ce chantier de 68 000 m² au total est l’un des plus importants actuellement en France, notamment en raison de la très grande surface traitée en pierre calcaire (55 % de la surface totale du projet global dont 97 % provient de France – Bourgogne et Lozère – et 3 % de Belgique). Certaines pierres proviennent aussi d’Inde (22 %), choisies comme dans de nombreux réaménagements du même type pour leurs caractéristiques techniques qui en font les plus adaptées pour la réfection des chaussées. L’entreprise chargée de ce lot respecte toutes les normes en vigueur et notamment le marquage CE attestant de la conformité des marchandises, et impose également une charte des droits sociaux fondamentaux à tous les partenaires de sa filière production et de sa filière d’importation, dans un souci d’éthique, de déontologie et de respect des principes universels des droits de l’homme, selon les critères de l’Organisation mondiale du travail, tel que demandé dans le cahier des charges qui a servi à la consultation de marchés publics.

Quartier Renon

Troisième secteur concerné par le projet de ville, après la place Diderot à l’est et le centre-ville, le quartier Renon a terminé sa mue à l'automne 2013.

© PY Jan Aurianne studio

La rue Eugène-Blot, la rue Massue, la rue des Laitières, la rue et la place Renon ont été réaménagées. La rue Renon a été rendue aux riverains, dans son sens de circulation définitif, nord-sud ; la partie nord de la rue, longeant la place, est quant à elle fermée à la circulation, sauf pendant les heures de pointe le matin, où elle est zone de rencontre (vitesse limitée à 20 km/h).

Les sols de granit clair dans le mail Renon, des plantations amplifiées rue Renon et rue Massue, les bancs et le mobilier urbain donnent un tout autre visage à la place, qui a bien sûr conservé ses arbres emblématiques.

Si hélas on a pu noter que leurs branches basses donnaient parfois de mauvaises idées à certains, et si des éléments dissuasifs pour la pratique du skate ont dû être ajoutés sur le mobilier urbain, la nouvelle place, jointe à l’îlot résidentiel, a déjà trouvé son rôle de lieu de vie dans le quartier. D’autant qu’à proximité, de nouveaux équipements ont vu le jour.

Le Projet de ville, issu de plus de quatre ans de concertation, a pour objectif le réaménagement et l'embellissement de trois quartiers : Centre-ville, Diderot et Renon.
En savoir plus...

Pour rester informés sur les travaux du projet de ville, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. En savoir plus...

Place Diderot

Le deuxième quartier concerné par le Projet de ville a été la place Diderot , dont les travaux ont été achevés à l'été 2012.

Les autres actualités de la rubrique :

Toute l'actualité

Commentaire(s)

Agoras de villes nouvelles, de type années1970.
(Fin du titre précédent, tronqué).

Leroy-Bédier Marie-Laure :

le 16-01-2018 à 09:49:44
Les nuisances intrinsèques à la création d'agoras de type
Chers concitoyens humains,

Un maire sage avait compris naguère pour le bien de ses administrés que les nuisances tenant à des fréquentations non désirées pouvaient être réduites par la fragmentation des espaces communs, où la végétation en volume avait toute sa place légitime et nécessaire: belle et utile. Il avait donc sans tambours ni trompettes non seulement respecté le riche patrimoine vert à lui confié, mais encore avait planté, partout où pouvaient se créer des no man's lands.
Puis un autre maire, qui a pensé tout savoir, et n'a écouté que son goût du vide, a imposé, contre les avis des habitants de longue date , (qui eux ne vivent pas dans un monde virtuel ni sur une image de papier glacé), un projet pharaonique, qui transforme Vincennes en une morne plaine de caillou.
Les agoras , ce n'est pas fini: il y en a maintenant partout dans la ville: de pierre ou de gazon armé.
Les nuisances et coûts de maintenance/ sécurité associés, ce n'est pas fini non plus. La solution opposée ? La vidéosurveillance, dans une ville qui était paisible, familiale, chaleureuse, et où régnait la bienveillance ... Gloire aujourd'hui au magicien Bigbrother. Et courage à nos forces de police, qui seront submergées, sur invitation de nos administrateurs, d' appels téléphoniques, pour traitement (???) des nuisances générées en continu par la légèreté même desdits administrateurs.
... Encore un gros chantier, matériel et immatériel, à réparer pour Madame notre nouveau Maire, dont nous espérons toute la profondeur, la subtilité et l'humanité nécessaires à une vraie vision urbaine. Puisse-t-elle comprendre, contrairement à son prédécesseur, qu'une ville est un lieu de vie pour ses habitants -et contribuables- , et non pas une vitrine pour des ambitions personnelles, non plus qu'un parc de jeux offert à tous les badauds de passage.

Leroy-Bédier Marie-Laure :

le 16-01-2018 à 09:42:14
nuisances
Effectivement, la bande d'ivrognes qui traine prés du RER est dérangeante et agressive et cela dure plusieurs mois,
Attention , une ville se dégrade très vite quand l'on laisse faire de tels agissements..
A surveiller aussi , les passages entre Sorano et rue de Fontenay où trainent des individus du même acabit.

lorrain :

le 15-01-2018 à 14:04:04
piste cyclable jaune
En d'autre termes en se salissant les pistes cyclables jaunes ne seront plus tout à fait jaunes.

Je maintiens, cette couleur est une aberration absolue.

Pourquoi avoir cherché d'ailleurs a coloriser a tout prix ces bandes cyclables ? C'était très bien en goudron normal. Il n'y avait nul besoin de venir tout saccager avec une couche de coloris de travaux.

Sur les visuels de présentation des travaux ces bandes cyclables ne sont pas en jaune (en pavé !)

Surpriiiise !

arnaud arnaud :

le 15-01-2018 à 11:04:25
Situation invivable Avenue Aubert
Bonjour,

Depuis plusieurs semaines, des personnes se réunissent à côté de l'entrée du RER (avenue Aubert), boivent et écoutent de la musique toute la journée (niveau sonore élevé).
Cela se produit quasi quotidiennement et crée des nuisances insupportables jusqu'à tard le soir.
On ne peut pas continuer à vivre comme ça.
Comment corriger le problème dans le cadre du nouvel aménagement de la gare de vincennes ?
Quelles solutions proposez vous à court/moyen terme avant que cette situation ne dégénère.
Merci

Angilletta :

le 14-01-2018 à 21:13:13

Ville de Vincennes

bonjour, ce problème est connu et les équipes de la Police municipale patrouillent régulièrement. De votre côté, n'hésitez pas à faire appel à la Police municipale en journée, ou à la Police nationale en soirée ou la nuit. Par ailleurs le projet architectural de réaménagement de la gare de RER  prévoit la suppression de l'auvent côté avenue Aubert, ce qui devrait contribuer à réduire ces nuisances.

piste cyclable... jaune !??
Bonjour,

Globalement, je suis plutôt voir très satisfait des travaux qui ont été réalisés sur le cours marigny, à l'exception des lampadaires.

Et puis, un jour, les pistes cyclables ont été bariolées d'un jaune - pardonnez moi l'expression - absolument Dégueulasse.

Genre peinture temporaire de travaux. Sauf que non, ça semble bien être définitif !

Comment tout gâcher ! Comment avez vous pu valider un tel truc ? ! c'est franchement hideux, d'un mauvais gout inouï

arnaud arnaud :

le 14-01-2018 à 13:01:40

Ville de Vincennes

Bonjour, la couleur de l'enrobé de la piste cyclable peut effectivement surprendre. Ce jaune n'a pas vocation  garder cette teinte d'origine et tourne au beige dès les premières années de vieillissement. Une teinte analogue peut être par exemple observée à Joinville sur des pistes situées non loin des bords de Marne. La pose d'un enrobé beige dès l'origine n'a pas été retenue car celui-ci vire très vite au gris.

Travaux Secteur Pont République / Av. Dr. Lebel
Bonjour,
j'ai l'impression que les entreprises ont replié leur personnel ailleurs depuis plusieurs semaines. Depuis le 15 Décembre on ne voit plus personne travailler sur le chantier.
Ne restent plus que des barrières parfois renversées sur les trottoirs, des trottoirs à moitié terminés, des passages piétons non sécurisés (balisés mais "fermés"). On traverse les rues un peu où l'on peut.
Le pont Av. République est cerné de barrières et de trottoirs défoncés.
Le chantier semble à l'abandon. Que se passe t-il ?

Par ailleurs, et quel manque de courage (supprimer 3 places de stationnement ?) de ne pas avoir élargi le trottoir jusqu'à l'entrée de l'Ecole du Sud / Lycee Jean-Moulin dans la rue du Dr. Lebel.... Est-ce prévu ?

Merci pour vos réponses.

Sébastien BENOIST :

le 07-01-2018 à 15:11:25
Merci !
Bravo et merci Madame Cannone, Vous avez parfaitement repris le mécontentement de notre association Qualité de la Vie à Vincennes et le sentiment de nos nombreux adhérents. Quel gâchis....
Bien à vous. La Présidente de Qualité e la Vie, Marie-Noëlle Bernard

Bernard Marie-Noelle :

le 02-01-2018 à 19:31:42
quelques remarques
Bonjour,

Je constate qu'il y a eu un certain nombre de remarques sur les choix des lampadaires de la place de l'hôtel de Ville et je rebondis dessus car je me suis fait la même réflexion. En effet, quel dommage de ne pas avoir conservé ou remplacé mais dans le même style les beaux lampadaires existants. Les bâtiment tout autour (immeubles anciens, Hôtel de Ville, église) le valent bien et nous savons qu'il est tout à fait possible de concilier normes actuelles en termes d'éclairage et respect du caractère ancien des lieux (voir les nombreux lieux parisiens où cela a été fait). Je trouve étrange que la Mairie ne tienne pas compte de ces remontées et ne rectifie pas le tir.
Autre remarque: est-il prévu des bancs véritables sur le cours Marigny, autres que les blocs (de bois ou de granit?) que nous apercevons? Cela me semble tout à fait indispensable pour offrir aux vincennois un lieu où ils peuvent être confortablement installés pour lire ou bavarder au soleil, surtout dans ce milieu urbain où la plupart ne bénéficie ni de jardin, ni même de balcon. J'espère que oui et qu'ils seront nombreux. On en voit le succès dans les allées du square autour de l'église: il faut continuer. Idem pour la place de l'Hôtel de Ville: certes, il y a des bancs mais insuffisamment au regard des nombreuses familles venues profiter de l'espace.
Dernière remarque: la ville parviendra-t-elle à se doter de vraies jolies fontaines plutôt que ces éternels brumisateurs sans charme et qui ne fonctionnent jamais. Faîtes travailler vos artistes locaux pour les faire connaître ou piochez dans vos réserves!
Voilà pour ces quelques remarques, plutôt d'ordre esthétique et de confort. Je vous remercie de permettre la libre expression des vincennois.
Une vincennoise depuis 18 ans.

CANONNE C :

le 21-12-2017 à 12:05:39
Aménagement de la rue de Fance et bus 118
Il y a surement quelque chose à revoir dans l'aménagement de la rue de France et choisir entre piéton, vélo, stationnement, livraison, ramassage des déchets et transport en commun. La RATP ne peut plus assurer son service public sur la ligne 118 entre la rue de France et l'avenue du Chateau.
Pourtant les transports en commun restent le plus écologiques et surtout permet à tous de se déplacer dans la ville.

Un moyen. Ne plus prendre le métro ou RER à Vincennes et donc de ne plus y faire ses courses sur le chemin du travail. Dommage...

MAS Vincent :

le 17-12-2017 à 13:12:11
  • Générer en pdf
  • Haut de page

Sondage

DailyMotion DailyMotion